Jump to content

Le fil de l'actualité


Recommended Posts

il y a 31 minutes, Skorpio a dit :

Exact. Et c'est pas tout le monde qui a la possibilité de replanter. Tu imagines, tu vis 50 ans, c'est plus un potager que tu as c'est une pépinière :2:

 

Sérieusement il faut arrêter avec ce sectarisme. D'après eux on ne pourrait plus couper des arbres pour l'ornement. On fait comment pour avoir un cadre ou une étagère par exemple ? En bois on ne peut pas, en plastique c'est encore pire et ils sont contre les industries et les aciéries ...

Et le sapin, ils préfèrent un artificiel, en plastic , importé de Chine ou du Pakistan ?

C'est sûr que c'est compliqué et que tout le monde ne le peut pas mais ça reste possible. A eux de réinventer noël, rien oblige à mettre un arbre sur une place.  Ce sont les gens qui peuvent bouger et non pas le sapin par exemple :5:

Link to post
Share on other sites
  • Replies 551
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

en même temps s'ils acceptent c'est que vraiment "ils le valent bien"    et quand on y pense les jeunes qui ont réussi à vider plus des 2/3 des sièges de son meeting ont peut être sauvé des v

Ce soir , au coeur de l'actualité   il faut aller voir Sissi....  elle passe à la Télé..........  

Salut Sissi,   je me pose souvent la question si cela te fait vraiment du bien de t'acharner avec une telle véhémence sur tous les faits divers et sur tous les crimes de la terre!   

Posted Images

Donc pour ce maire, si on n'est pas contre le sapin, on est un conservateur ou un réactionnaire . Ils sont terribles avec leurs oeillères idéologiques

 

 

.

Les producteurs de sapins de Noël dénoncent les propos du maire de Bordeaux

Pierre Hurmic, lui, se défend et dénonce «un buzz médiatique». «Le pouvoir des conservateurs et réactionnaires, dans cette ville comme ailleurs, est hallucinant», a-t-il critiqué.

L'Association française du sapin de Noël naturel sanctionne des propos qui permettent au maire de «s'offrir une couverture médiatique à bon marché, tout en jetant l'opprobre sur toute une profession et porte atteinte à notre production et à nos emplois». MEHDI FEDOUACH / AFP

Moqués et critiqués, y compris au sein de son propre camp, les propos du maire de Bordeaux sur les sapins de Noël n'ont pas été au goût de tout le monde et ont suscité l'ire des producteurs du fameux arbre. Vendredi soir 11 septembre, l'Association française du sapin de Noël naturel a publié un communiqué dans lequel elle s'indigne de déclarations relevant d'une «vision dogmatique, sans aucun fondement, qui vise clairement à nier une tradition familiale appréciée et largement suivie».

La polémique est partie d'une intervention du maire (EELV) de Bordeaux, Pierre Hurmic, jeudi. Durant sa conférence de presse de rentrée, l'édile a annoncé la suppression des sapins de Noël sur les places de la ville, les décrivant comme des «arbres morts de Noël». «Nous ne mettrons pas des arbres morts sur les places de la ville», a-t-il déclaré, ajoutant que cela n'était «pas du tout [sa] conception de la végétalisation». En outre, Bordeaux veut adopter, d'ici la fin de l'année, une «charte des droits de l'arbre».

 

«Méconnaissance du monde agricole»

Regroupant 130 adhérents, l'Association française du sapin de Noël naturel sanctionne des propos qui permettent au maire de «s'offrir une couverture médiatique à bon marché, tout en jetant l’opprobre sur toute une profession et porte atteinte à notre production et à nos emplois». Pierre Hurmic s'exprime sans «aucune caution scientifique», par des «propos excessifs» ajoute l'organisation, qui critique sa «réelle méconnaissance du monde agricole». L'association exprime son «vif mécontentement» et dénonce un «bien mauvais procès fait au sapin de Noël».

Les sapins cultivés par ses membres sont produits «dans le plus strict respect des normes et réglementations en vigueur», rappelle-t-elle, et ils n'ont aucun lien avec la déforestation : «l'arbre de Noël n'est pas un sapin sauvage déraciné en forêt mais bien une plante cultivée». En outre, un arbre est planté en forêt pour chaque sapin «proposé pour les fêtes de Noël». Sur Facebook, l'organisation martèle qu'il «n'y a pas de déboisement de forêts» pour produire les arbres. «Je plains nos collègues viticulteurs du Bordelais, à partir de maintenant pour préserver les chênes, le tonneau en bois sera interdit. Ce serait stupide ? Oui bien sûr, pourtant c'est la même logique», écrit-elle.

 

L'organisation défend enfin le statut culturel du sapin de Noël : «symbole des fêtes de fin d'année», l'arbre fait «le plaisir des enfants qui le décorent et des familles qui se regroupent chaque année autour de lui». Il représente aussi un «lien social intergénérationnel particulièrement indispensable en ces temps difficiles». «Les Français plébiscitent le sapin naturel», rappelle-t-elle en conclusion.

Constituée en 1998 pour fédérer les producteurs de sapins de Noël et promouvoir le sapin naturel, l'Association française du sapin de Noël naturel a pour but de défendre la production des sapins et d'assurer la promotion de sa culture.

 

 

Link to post
Share on other sites

Grégory Doucet, à la tête de la capitale des Gaules, a choisi de ne pas participer à la cérémonie catholique de Vœu des Echevins, par respect, dit-il de la laïcité. Une rupture avec ses prédécesseurs. Le maire écolo de Bordeaux supprime le sapin de Noël Et si c était pour faire plaisir à d autres communautés/religion ?

Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Emothion a dit :

Grégory Doucet, à la tête de la capitale des Gaules, a choisi de ne pas participer à la cérémonie catholique de Vœu des Echevins, par respect, dit-il de la laïcité. Une rupture avec ses prédécesseurs. Le maire écolo de Bordeaux supprime le sapin de Noël Et si c était pour faire plaisir à d autres communautés/religion ?

On peut quand même s'étonner qu'ils pleurent un arbre mort mais que l'égorgement des moutons pour l'Aïd ne les gêne pas voire ils y participent .

 

 

Un autre hurluberlu , le futur président a cru qu'il suffisait d'être démago pour être accepté ? :laugh:

 

 

 

«Gilets jaunes» : Jean-Marie Bigard traité de «collabo» à Paris

 Samedi matin place de la Bourse, l'humoriste a été accueilli par des huées.

 
L'humoriste Jean-Marie Bigard samedi 12 septembre place de la Bourse à Paris. ALAIN JOCARD / AFP

Quelques centaines de «gilets jaunes» étaient rassemblés samedi matin 12 septembre en différents points de la capitale et notamment place de la Bourse où l'humoriste Jean-Marie Bigard a été conspué par les manifestants.

Arrivé peu après 10h00, l'humoriste a été fraîchement accueilli par des huées «Bigard collabo!». Ce soutien médiatique des «gilets jaunes» s'est désolidarisé cette semaine d'une des figures du mouvement, Jérôme Rodrigues, qui avait assimilé les policiers à «une bande de nazis».

Chahuté, insulté, Jean-Marie Bigard s'est réfugié un moment dans un restaurant de la place expliquant qu'il s'agissait d'une «mauvaise interprétation». «Pendant un moment, les gens ont cru que je les lâchais ce qui est faux, c'est tout», a-t-il expliqué à la presse.

 

Né il y a presque deux ans, le 17 novembre 2018, le mouvement citoyen des «gilets jaunes», anti-élites et qui lutte pour davantage de justice fiscale et sociale, cherche un second souffle.

Sur les Champs-Elysées, où deux manifestations ont été interdites par la préfecture de police, un important dispositif policier était déployé pour procéder à des contrôles d'identité et des fouilles des sacs sur l'avenue et dans les rues adjacentes, bien en amont, a constaté l'AFP.

Des dizaines de personnes ont été interpellées au cours de la matinée, notamment car elles se trouvaient en possession d'objet qui «n'ont pas leur place dans une manifestation - tournevis, piolet, pince coupante, couteaux - a annoncé la préfecture de police sur Twitter.

 

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Je n'ai généralement pas un fond méchant, mais lorsque je vois ces imbéciles manifester alors que la France a battu tous ses records de contamination au Corona-SARS2......... je leur souhaite d'en profiter un maximum et de la fermer lorsqu'ils auront fait la connaissance avec les dégâts ultérieurs dont on sait déjà qu'ils seront graves (on a des Professeurs de cliniques universitaires allemands qui lancent maintenant et déjà des alertes que beaucoup pourraient y perdre 10 ans en fin de vie, même avec un déroulement asymptomatique du Covid19).

Link to post
Share on other sites

Il mange des chips pendant quatre heures pour ne pas porter de masque à bord

 

title-1599915967.jpg Photo d'illustration / AFP
 
 

Un touriste britannique a trouvé le moyen d'éviter de porter un masque pendant les quatre heures de vols qui l'emmenaient de Huddersfield, en Angleterre, jusqu'à l'aéroport de Tenerife.

On pourrait imaginer qu'une belle indigestion est venue sanctionner ce passager prompt à jouer avec le règlement sanitaire. Même pas, puisqu'il a pris tout son temps pour faire durer son paquet de chips au sel et au vinaigre (saveur la plus populaire Outre-Manche).

 "Je pensais que je prendrais mon temps à manger ces Pringles pour voir combien de temps ils allaient durer, et j'ai continué à grignoter", raconte cet homme de 41 ans, selon les propos rapportés par le média anglais Daily Mail.

Pas un acte de militantisme

La scène s'est déroulée le 25 août dernier, à bord d'un avion Easyjet. En arrivant à destination, Michael Richards a cherché sur internet la contenance d'un tube et a calculé à quel rythme il avait grignoté les célèbres chips : une toutes les deux minutes et trente secondes selon lui.

 

L'homme ne se présente pas comme un anti-masque militant : "Les gens n'aiment pas [en] porter mais nous savons tous que nous devons les porter ''. En tout cas son attitude n'a pas provoqué d'incident pendant le vol. M. Richards voyageait en famille et manifestement aucun passager n'a eu à se plaindre qu'il ne porte pas de masque.

"Bien que notre personnel de cabine essaie toujours d'être vigilant pour s'assurer que les passagers respectent l'obligation de porter un masque, aucun problème n'a été soulevé avec l'équipage concernant le comportement de ce passager pendant le vol" a répondu un porte-parole d'Easyjet.

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Ceux qui ont perdu tout leurs biens ou un proche seront rassurés après ça :2: Ca finira par se refroidir :laugh:

 

 

Trump sur le climat : «Ça finira par se refroidir»

«Je ne pense pas que la science sache réellement», a déclaré le président américain durant une visite en Californie, ravagée par les flammes.

Donald Trump lors d'une visite en Californie, ravagée par les flammes. JONATHAN ERNST / REUTERS

Donald Trump a balayé lundi 14 septembre les inquiétudes de responsables californiens sur le réchauffement climatique, lors d'une visite dans cet Etat en proie à des incendies historiques aggravés par la sécheresse.

«Ça finira par se refroidir», a assuré le président américain. «Je ne pense pas que la science sache réellement».

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

une prise d'écran sur un site allemand qui montre les rassemblements organisés par Trump pour les électorales! C'est à s'arracher les cheveux........... le mec a déjà plus de 190.000 morts à son compte pour avoir déjà nié les dangers dûs au virus Corona-SARS2

grafik.thumb.png.162fc48e68c98fc3cc90fd3c013b962f.png

Des salles pleines... aucune distanciation, pratiquement pas de masque!

Amerika will be great again.... with half so much people!  

 

C'est grave de jouer comme  ca avec la vie d'autrui!

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Citation

la victime, cousin d' Assa Traoré,

Ca m'étonnerait qu'il soit coupable de quoi que ce soit, on sait qu'il n'y a que des anges dans cette famille. :siffle:

 

C'est honteux de chaque fois rendre les policiers responsables de tout. Quand on se fait arnaquer ou cambrioler on est content de les trouver.

Il y en a qui ne veulent plus que la police poursuive les voyous, pour ne pas abimer les véhicules de police et pour ne pas apeurer les voyous qui risquent leur vie se sachant poursuivis

https://www.dhnet.be/regions/liege/interdiction-de-course-poursuite-a-beyne-fleron-soumagne-les-bourgmestre-nuancent-5f4fa1497b50a677fb644b6e

  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Comme tout le monde sait comment la police fait pour attraper les voleurs et faire des économies en plus à la société (toutes ces dépenses en tribunal et en prison).

- La police a arrêté le gars qui s'est rendu immédiatement les bras tendus pour qu'on lui mette les menottes et son passeport pour être identifié!

- Sur ce, le policier a tout de suite compris qu'il s'agissait d'un "cousin" de la famille Traoré et que les chances de lui faire un procès n'étaient pas très bonnes. Il a donc décidé de prendre les devants et de mettre la tête du "fameux cousin" sous l'eau, de la ressortir peu après pour lui demander s'il était vraiment le "cousin de...." avant de la remettre sous l'eau jusqu'à ce que le gars en menottes ne bouge plus!

Le reste est connu sous la forme transcrite dans le rapport des flics!

PS: je devrais me mettre à faire des romans policiers!  :biggrin:

  • Like 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Je lisais un article ce matin, ça ressemble à un bel éloge funèbre . Quand je vois que des élus portent aux nues un dealer et chef de bande, on oublierait presque que ces gens font vivre un enfer aux habitants de ces quartiers

 

 

 

Citation

 

Mort de Sofiane et Tidiane : une «exécution» qui bouleverse Saint-Ouen

Par Nathalie Revenu (avec Elsa Marnette et Jean-Michel Décugis -  Le Parisien
 

Dans le quartier du Vieux-Saint-Ouen il était Sosso, plutôt que Sofiane. Un diminutif affectueux comme l'était ce jeune homme de 25 ans de l'avis d'habitants et de nombreuses personnalités locales. « Un jeune adorable, un bel esprit », résume Jacqueline Rouillon, ancienne maire (PCF) de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) et très proche de la victime. La courte vie de Sofiane Mjaiber s'est arrêtée tragiquement dans la nuit de lundi à mardi, dans le quartier où il vivait toujours, la cité Soubise, dans une tour de 15 étages qui surplombe la partie la plus ancienne de la ville.

Sofiane a été abattu froidement. Il a été découvert par la police peu avant minuit dans l'une des caves d'un immeuble. Une balle dans le thorax. A ses côtés gisait une autre victime, Tidiane Bagayoko, 17 ans, liquidée tout aussi sèchement de plusieurs balles dans la poitrine et au cou. Tidiane était originaire de la cité Arago à Saint-Ouen.

Les policiers qui ont découvert les corps avouent : « C'était une véritable boucherie. » Une dizaine de douilles de 7,65 ont été retrouvées au sol. L'auteur est toujours activement recherché. « Douze personnes sont en garde à vue pour meurtres et tentative de meurtre en bande organisée », indique le parquet de Bobigny.

 

Un seul homme a été vu en train de pénétrer dans l'immeuble et se diriger déterminé vers les caves, armé d'un petit calibre. « Il savait où il allait et qui il allait trouver. C'est une exécution », indique une source proche du dossier. L'enquête a été confiée à la brigade criminelle. L'hypothèse d'un règlement de comptes sur fond de trafic de drogue reste privilégiée. Le quartier Soubise est l'un des gros points de deal de Saint-Ouen. Une source proche du dossier affirme que « le plus âgé (NDLR : Sofiane) était identifié comme étant le chef du réseau local du trafic ».

 

La fusillade à la cité Soubise de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) dans la nuit du 14 au 15 septembre 2020 a fait deux morts et un blessé. LP/Matthieu Turel

 

La fusillade à la cité Soubise de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) dans la nuit du 14 au 15 septembre 2020 a fait deux morts et un blessé. LP/Matthieu Turel  

Quoi qu'il en soit, les secours arrivés sur place peu de temps après ne sont pas parvenus à ranimer les victimes. Le tueur a blessé un autre jeune : un adolescent de 16 ans, touché aux jambes par un tir. C'est lui qui aurait fourni les indications permettant de localiser les corps de Sofiane et Tidiane.

Engagé dans une association et membre du PCF

Immédiatement, l'effroi et l'abattement se sont emparés du quartier Soubise. La personnalité de Sofiane y est pour beaucoup. Sous le choc, Jacqueline Rouillon confie : « Je ne veux pas y croire. Pas lui. Il avait trop envie d'avoir une belle vie. Il avait d'ailleurs repris des études en BTS commerce et ressources humaines, mais il n'était pas parvenu à trouver un maître de stage cette année, comme beaucoup de jeunes. »

C'était aussi un compagnon de militantisme. Il avait pris sa carte au PCF et il était membre de l'association Citoyens solidaires. « Il était très présent dans la vie locale, mais il ne s'est jamais présenté sur une liste », précise-t-elle. L'ancienne maire veut retenir surtout sa personnalité « attachante ». « Tout de suite, il déclenchait la sympathie ». Denis Vemclefs, élu d'opposition, renchérit : « Nous avions beaucoup de discussions sur l'avenir des quartiers populaires. Il avait une réelle conscience politique. »

 

 

Tidiane, qui a été abattu à ses côtés, était un jeune du quartier Arago. Plus jeune, il suscitait aussi la sympathie, jusque dans les rangs de certains policiers de Saint-Ouen : « Quand on le contrôlait, il était toujours respectueux. On était tous dégoûtés d'apprendre sa mort », confie un fonctionnaire.

Ce mardi matin, au pied de l'immeuble, un vieux fauteuil marron est toujours là, indifférent aux va-et-vient. « Les jeunes squattent tout le temps là, ils trafiquent, ils ne laissent pas les gens rentrer chez eux », tonne une vieille dame du quartier.

«Dans tout Saint-Ouen, c'est l'enfer»

Des proches des victimes se présentent aux policiers encore nombreux, devant la tour de 15 étages. Deux hommes s'enlacent et pénètrent ensemble dans l'immeuble. Un peu plus tard, une femme sanglote et manque de s'effondrer. Elle s'éloigne au bras d'un homme. « Tout le quartier est en deuil, cette famille est connue ici », assure une habitante.

La veille, en début de nuit, une voisine raconte avoir été alertée par des cris de femme. Très vite, elle a vu débouler « une cinquantaine de policiers » qui ont sorti deux victimes de l'immeuble. « Ils ont essayé de les réanimer pendant une bonne heure et puis ils ont mis un drap sur les corps. J'ai pas pu dormir après ça », raconte-t-elle.

Ce nouvel accès de violence illustre l'interminable guerre de territoire pour le contrôle des juteux points de stups de Saint-Ouen. Depuis juin, les règlements de comptes à coups d'arme à feu n'ont pas cessé dans la cité. Début juillet, un homme d'une trentaine d'années avait été touché par des tirs dans le dos et était resté un moment dans le coma.

« Dans tout Saint-Ouen, c'est l'enfer, s'enflamme une habitante de la place d'Armes, à quelques mètres des lieux du double meurtre. Du calme, on veut du calme. » A la demande du maire (PS) Karim Bouamrane, le préfet a fait déployer des effectifs de police supplémentaires dans le quartier du Vieux-Saint-Ouen ce mardi soir.

 

 

Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Skorpio a dit :

ils ne laissent pas les gens rentrer chez eux

 

il y a 6 minutes, Skorpio a dit :

Depuis juin, les règlements de comptes à coups d'arme à feu n'ont pas cessé dans la cité.

 

il y a 7 minutes, Skorpio a dit :

Dans tout Saint-Ouen, c'est l'enfer

Sinon, à part ça, ils sont sympa, voir adorable :biggrin:

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Skorpio a dit :

c'était un militant ... une bonne conscience politique ... Il en faut peu pour les contenter .

il militait pour quoi? la légalisation des drogues?

 

Pour moi, c'est simple........ les quelques idiots qui se tirent dessus pour des histoires de drogues, tu les laisses faire dans tous les sens et il s'exterminent entre eux! On a certainement d'autres problèmes en ce moment en France que de se faire du mourron pour un "chef de bande" (même s'il avait des connections "favorables" dans la politique communale) qui se fait lyncher!

Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Serge a dit :

Pour moi, c'est simple........ les quelques idiots qui se tirent dessus pour des histoires de drogues, tu les laisses faire dans tous les sens et il s'exterminent entre eux!

Comme au far west :1:

Perso, je suis quand même pour qu'on essaie de les sauver. Ces fusillades font souvent des victimes collatérales

Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, Skorpio a dit :

Perso, je suis quand même pour qu'on essaie de les sauver

tu veux sauver qui? Ceux qui s'en tapent que les drogues qu'ils vendent tuent d'autres jeunes qu'ils auront pu attraper au vol.......  

Ces dealers ne veulent qu'une chose........faire du fric autant que possible.......... coûte que coûte! Ils sont même près à s'entretuer!

Il y a plus de morts causés par la consommation de ces putains de drogues que de dealers abattus!

Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Serge a dit :

tu veux sauver qui? Ceux qui s'en tapent que les drogues qu'ils vendent tuent d'autres jeunes qu'ils auront pu attraper au vol.......  

Ces dealers ne veulent qu'une chose........faire du fric autant que possible.......... coûte que coûte! Ils sont même près à s'entretuer!

Il y a plus de morts causés par la consommation de ces putains de drogues que de dealers abattus!

Sauver les jeunes ? parce qu'à s'entretuer entre eux, ça va renforcer la richesse de vendeurs.... 

Link to post
Share on other sites

Je ne parle pas des jeunes! Je parle des chefs de bande, des dealers, de ceux qui se font du fric avec cette M.....E !

 

Les jeunes qui consommaient et n'en sortaient plus, je les ai eu dans mes équipes.... pour essayer de les remettre sur une bonne voie et les réintègrer dans la société!

Edited by Serge
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.