Jump to content

La 10e saison de «The Voice France» sera celle des Belges!


Recommended Posts

 

La 10e saison de «The Voice France» sera celle des Belges!

La 10e saison de «The Voice France» sera celle des Belges!
 

Comment avez-vous atterri tous les deux, alors que vous êtes les meilleurs amis du monde, à « The Voice » ? Non pas pour passer les castings en duo, mais en solo…

Mentissa : Youssef a été contacté par une casteuse sur les réseaux sociaux. Par hasard, elle a vu des vidéos de moi et posé quelques questions sur moi. Il a répondu : « c’est ma meilleure amie, on chante souvent ensemble. Youssef et moi, on s’est rencontré dans un bar où tout le monde avait le droit de chanter, à Bruxelles. Il est venu me complimenter sur ma voix et notre amitié est née. On a plein d’autres trucs en commun aussi, il n’y a pas que la musique entre nous. On partage cette même ambition aussi, mais sans jalousie.

 

Mentissa, à 21 ans, vous n’êtes pas une débutante. Vous chantez depuis longtemps et avez même remporté l’édition kids de « The Voice » en Flandre…

Oui, en 2014. J’ai commencé à chanter vers mes 12-13 ans. Mais ce n’est que vers 14-15 ans que je me suis dit que j’avais du talent pour ça et que j’allais m’investir là-dedans. Et j’ai commencé des concours comme « The Voice Kids » en Flandre en 2014, puis aux Pays-Bas. Mais là je me dis que la troisième fois sera la bonne. J’ai fait ces concours mais sans rien ensuite, ma carrière ne s’est pas mise en place. Youssef : Elle est prête ! Il faut juste qu’une maison de disques la signe ! (rires). Mentissa, c’est un diamant en Belgique. Elle chante parfaitement et en trois langues en plus !

Et vous, votre parcours Youssef ?

Youssef : J’ai commencé tard et j’ai été beaucoup soutenu par Mentissa. J’avais tenté « The Voice Belgique » mais je n’ai pas été pris. Quand en Belgique on te refuse, tu te poses des questions. Mais Mentissa m’a dit que ce n’était pas de ma faute. Je n’en veux pas à la Belgique, les 4 coachs m’ont fait de beaux compliments d’ailleurs. Mais « The Voice » en France, je ne suis pas sûr que je l’aurais fait sans Mentissa !

Vous avez grandi depuis ce court passage par « The Voice Belgique » ?

Youssef : Oui, je connais plus ma voix, avant je ne la connaissais pas trop, je suivais mon cœur. Je me suis perfectionné en écoutant d’excellents chanteurs. On a chanté aussi beaucoup dans la rue à Namur, à Buxelles, avec Mentissa. Avec ou sans « The Voice », on est des artistes. Je suis un autodidacte qui a commencé en solo dans la rue, et après j’ai demandé à Mentissa de me rejoindre. Ça a ouvert des opportunités, on a chanté à des mariages, pour la commune, ça nous a redonné ce plaisir de vivre de notre art.

Comment décririez Youssef le chanteur ?

Mentissa : Ce qui prime chez lui, c’est l’émotion. Il chante avec le cœur. Il a dû comprendre avec le temps qu’il faut venir aussi un peu préparé. Il aime les chansons calmes, les ballades. Il a tellement de choses à raconter que ça passe à travers sa voix, il ne s’en rend pas compte.

Et Mentissa ?

Youssef : Ils n’ont pas encore trouvé sa tessiture, parce qu’elle s’adapte à une rapidité impressionnante à n’importe quel style musical. Et, et en, plus elle le fait à sa sauce !

Savoir qui sont les coachs dans les fauteuils : Florent Pagny, Amel Bent, Marc Lavoine et Vianney, ça vous a impressionnés ?

Mentissa : Oui, en partie. Il y a le fait aussi de venir dans une émission si grande. Ces coachs sont des grands noms de la chanson, ça fait juste un peu peur, ils ont aussi connu des milliers d’autres candidats avant. J’ai eu la naïveté de dire « oui je connais un plateau de The Voice » mais, franchement, quand tu arrives sur scène, tu ne contrôles plus rien. Et peu importe, si t’as fait émission avant, le stress est quand même là !

La suite pour vous, c’est quoi ? Percer dans la musique sinon rien ?

Mentissa : Il m’a fallu beaucoup de temps pour assumer ce que je voulais faire, chanter. Je n’arrêtais pas de me dire : peut-être que je peux faire autre chose. Je n’avais pas 100 % confiance en moi. J’ai évolué depuis les auditions et là je me dis que je suis faite pour ça, et que j’allais me battre. C’est mon état d’esprit aujourd’hui Youssef : J’ai chanté dans la rue et j’ai kiffé, c’était un peu mon métier. Percer n’est pas le mot, ce serait plutôt vivre de ma musique. C’est magnifique si on arrive à ça !

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

 

The Voice France: claque vocale, talents belges et toupet de Vianney

ÉDITO – The Voice France: claque vocale, talents belges et toupet de Vianney
 

Sauf que… Face à des monstres (et on pèse nos mots) de la chanson française (Marc Lavoine et Florent Pagny), à des voix aussi grandes que celles d’Amel Bent et du même Florent Pagny, on aurait plutôt tendance à retirer les gants et à se caler dans le coin. Mais non, pas Vianney. Il semble aimer la compèt’, un peu trop même, quitte à transformer une émission de télé – oui, certes, qui est un concours- en une succession de rounds. C’est drôle, ça « fait le show « comme on dit, mais c’est aussi parfois too much, voire même déplacé. Quand il prononce le terme « déchanter », jadis utilisé par le génie Goldman devant Céline Dion, on se dit que le jeune artiste va, là, un peu trop loin. Le jeunisme a ses limites… celles que l’impétuosité ne fixe pas. On y revient donc : on cherche « The voice ». Ou le titre doit-il être traduit pour que tout le monde le comprenne ? « We’re looking pour la voix », donc.

 

Mais passons. Le plus important n’était pas là, ce samedi soir des premières auditions à l’aveugle d’une saison 10 qui redonne ses lettres de noblesse au télé-crochet.

 

On ne devra pas forcer notre chauvinisme en évoquant les prestations époustouflantes des 3 représentants belges : Mentissa, Youssef et Nicolas. Un « strike » (on sort du ring de boxe et on s’adonne au bowling) pour les trois talents belges et une prestation assurément mémorable pour la jeune Mentissa qui a fait chavirer tous les cœurs, des coachs et des téléspectateurs. Oui, il y a de tels talents en Belgique. Mais comment notre pays peut-il être passé à côté ? On ne répondra pas à cette question mais on dira tout simplement : merci à la France et à ses grands artistes… qui nous mettent en lumière.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

bah voilà............ la question qui se pose.......vu que the voice Belgique est diffusée à peu près en même temps que the voice France........ pourquoi ces 3 bombes atomiques vocales n'ont elles pas été sélectionnées d'office en Belgique? Erreur de casting où un véto installé par la France? :biggrin:

  • Like 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Elle l'a remporté en Flandres(Kids) , et puis elle a participé en Hollande. Elle ne s'est peut être pas présentée  à The Voice Belgique ?

Lui je ne sais pas quelle année il a été recalé, il a évolué depuis ? :5:

 

  • Like 2
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.