Jump to content
RealTV-News

Sign in to follow this  
Skorpio

Nouvelle Star 2014 - Résumé du prime 8 en direct + lien replay

Recommended Posts

Replay >> Vidéos - Nouvelle Star 2014 - Episode 14 - Prime 8 en direct - Vidéos - Nouvelle Star 2014 - Episode 14 - Prime 8 ca continue

 

 

Alvaro, Pauline, Yseult et Mathieu défendent leur place pour les demi-finales de Nouvelle Star. Les quatre candidats doivent interpréter ce soir trois solos chacun, dont un choisi par le public. Pour lequel d’entre eux l’aventure va-t-elle s’arrêter là ?

 

Après une entrée en matière collégiale sur le titre I Love it (Icona Pop), c’est Mahtieu alias « Le Farfadet » qui se lance dans l’arène avec un medley des One Direction, composé des titres Best Song ever / What makes you beautiful, Live while, We’re young et Kiss you. « Ce n’est pas du tout ce que j’écoute, mais j’aime l’énergie. » explique le candidat. Cette énergie enthousiasme les jurés qui lui accordent tous un bleu : « Tu as mis ta voix au service du plaisir. Tu m’as fait passer un super bon moment.  » commente un Sinclair conquis. Pour Maurane, «  ce prime commence très bien, c’était très agréable.  »

 

Pauline entre en scène pour interpréter J’ai vu de Niagara, un morceau qui est sorti « six ans avant sa naissance » précise Cyril Hanouna. Sa prestation fait un flop auprès du jury, qui la gratifie de quatre rouges. « Il me manque du graillon. Il faut que ce soit crapuleux. Ta façon de chanter est trop propre.  » explique Maurane. Sinclair n’y a pas «  cru une seule seconde  ». Pour André Manoukian, c’est une chanson piège qu’il déconseille à tout apprenti chanteur. « Tu t’es fait bouffer par le groupe.  » conclut Olivier Bas, tandis que le public applaudit Pauline à tout rompre, et que les téléspectateurs votent bleu.

 

Après avoir conquis le jury et le public la semaine passée, notamment en reprenant le Formidable de Stromae, Alvaro se lance dans Space Oddity de David Bowie, un titre choisi par le public qu’il avait chanté lors des auditions. Souffrant dans la journée d’une extinction de voix, le jeune homme donne son maximum. Ses efforts sont récompensés par quatre bleus. « On ne se sent plus comme des jurés, on se réjouit du spectacle. » commente André Manoukian. Le choix du jury est confirmé par un bleu du public.

 

Yseult, la grande favorite de cette édition, va chanter le titre que le public a choisi pour elle. Il s’agit de One Day d’Asaf Avidan & The Mojos, qu’elle avait déjà interprété lors de l’épreuve des lignes. « Je vais proposer une version acoustique. Je veux que le public me redécouvre. » explique la candidate. La jeune femme au carré raccourci remporte une nouvelle fois l’adhésion du jury avec quatre bleus. « Chaque semaine, je me dis que ça te ferait du bien un rouge. Je cherche l’erreur, mais je ne trouve pas. Quoique tu fasses, tu m’enchantes » lance une Maurane sous le charme. « Elle est dans la lignée des Soul Sisters, des Aretha Franklin, des Tina Turner. » commente à son tour André Manoukian. Sinclair est tout aussi élogieux : « Tu as tout compris à la façon de gérer une chanson. Sincèrement, pour moi, il y a toi et les autres. ».

 

Pour sa deuxième prestation, Mathieu a choisi d’interpréter une chanson des années 50, J’suis snob de Boris Vian. Les cheveux plaqués avec une raie de côté pour l’occasion, le Farfadet dévoile son côté dandy. Il séduit à nouveau le jury, et récolte quatre bleus. « Vian, il l’a écrit pour toi cette chanson !  » lance Maurane. Sinclair est tout aussi conquis : « Je retrouve ta légèreté, ce côté raconteur d’histoire.  ». « Tu as un petit côté crooner naïf, fou chantant. » commente un André Manoukian qui a le sens de la formule. Entre les One Direction et Boris Vian, Mathieu a fait un grand écart couronné de succès, également plébiscité par le jury.

 

Le public a décidé que Pauline allait chanter « Ain’t no sunshine » de Bill Withers, un titre qui lui a permis d’accéder à son premier prime. En plus, « cette chanson a bercé mon enfance. Elle a une valeur sentimentale. » explique la jeune femme. Sa prestation séduit trois jurés, mais pas Sinclair : « Tu n’as pas amené un gramme de soul dans cette chanson. Tu as donné quelque chose d’assez transparent, avec des vibes qui tuent la chanson. » juge le chanteur. Olivier Bas vole à son secours : « J’ai trouvé ça très élégant à tous les niveaux. Tu y a mis ton cœur, et tu nous a embarqué dans ton intimité musicale.  ». « Je trouve que c’était de la soul globale. » lance André Manoukian à un Sinclair outré, qui lui répond : « Tu l’achètes chez Carrefour ta soul globale ! ».

 

Le candidat opte pour La Bombe Humaine de Téléphone pour son deuxième passage. Il se lâche complètement ! Le jury est conquis, sauf André Manoukian, qui n’a pas apprécié son début de morceau, débuté de façon trop clean. Pour Sinclair : « C’était une très belle performance, et je n’ai pas senti de malaise durant tes exagérations.  » Olivier Bas va dans son sens, « Il n’a pas tenté de singer Téléphone. C’était la Bombe Humaine d’Alvaro. » A la surprise générale, Alvaro récolte un rouge de la part du public.

 

C’est au tour d’Yseult de clore la deuxième tournée des prestations de la soirée. Elle s’attaque à un classique de la chanson française, Lettre à France de Michel Polnareff. Sa prestation vocalement impressionnante lui offre une standing ovation. Maurane défend Iseult avec ferveur, les larmes aux yeux : « Tu me bouleverses.  » Sinclair abonde dans le sens de Maurane : « C’est pour ça que je fais la Nouvelle Star. C’est pour rencontrer ça.  ». André Manoukian ajoute : « Qu’est-ce que c’est bon de se faire envahir par toi. ». Le public valide le choix du jury par un bleu.

 

Pour son dernier titre de la soirée, le Farfadet va chanter At the Hop de Devendra Banhart, qu’il avait interpréter pour son tout premier casting. On apprend d’ailleurs que c’est André Manoukian qui l’a qualifié le premier de « farfadet ». Sa prestation folk enchante le jury excepté Sinclair : « Ca ne m’a rien fait. Je suis resté complètement en dehors de la chanson. J’avais l’impression d’être dans ta chambre et je cherchais la clé pour en sortir. » lance-t-il sous les huées du public. « Si tu as l’impression qu’il est dans sa chambre, moi je dis allons tous dans sa chambre ! » rétorque Maurane, qui a été embarquée par la prestation de Mathieu, tout comme le public. Ce dernier lui a donné un bleu à 93%, le record de la soirée.

 

Pour sa dernière prestation, Pauline a décidé de reprendre Toxic de Britney Spears. Son déhanché a séduit tous les jurés, qui soulignent la difficulté de chanter ce titre bien souvent interprété en playback par la pop star. André Manoukian salue l’aisance de la jeune candidate, tandis qu’Olivier Bas se fend d’un « c’était nickel ma belle », qui fait beaucoup rire Cyril Hanouna.

 

Le rockeur de la bande termine son prime par une reprise des Doors, le fameux Break on through (to the Other Side). Sa prestation divise le jury, avec deux rouges attribués par Maurane et Sinclair. Alors qu’André Manoukian salue son adéquation avec l’émotion tandis que Sinclair avait l’impression d’être « à nouveau dans une chambre d’adolescent  ». Olivier Bas n’est pas d’accord et s’enthousiasme pour la « sauvagerie » d’Alvaro, qui récolte un bleu du public.

 

Yseult ferme la marche en interprétant Radioactive des Imagine Dragons. Une nouvelle fois, elle récolte une flopée de bleus. Sinclair s’incline devant la performance de la jeune femme : « Cette chanson a été une des plus belles prestations des Grammys, et une des plus belles de cette soirée. J’ai rien à dire, c’est un sans faute. Ca m’énerve ! Bravo.  » André Manoukian conclut pas ces mots : « A ce stade, les mots sont superflus. Votez pour Yseult. » Le public lui offre aussi un bleu.

 

C’est l’heure de vérité pour les quatre derniers candidats. Tandis que Cyril Hanouna prépare sa « fameuse tête de suspens », Yseult, Pauline, Alvaro et Mathieu se serrent les coudes. Yseult, qui a encore réalisé un sans faute ce soir, est qualifiée pour les demi-finales. Elle est rejoint par Mathieu, également couronné de bleus ce soir. Au terme de huit semaines de compétition, c’est Alvaro qui quitte l’aventure. Le candidat termine sur une citation de Leonard Cohen : « Comme l’oiseau sur la branche, comme l’ivrogne au cœur de la nuit, j’ai cherché comme j’ai pu ma liberté. » La semaine prochaine, Iseult, Mathieu et Pauline se disputeront deux places en finale.

 

Toutelatele.com

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...