Aller au contenu
RealTV-News
Skorpio

Le meilleur pâtissier 2018 - Résumé épisode 1 et lien replay

Messages recommandés

Replay >Vidéos - Replay de "Le meilleur pâtissier 2018"

 

Le Meilleur Pâtissier (M6) : Un premier de la classe et un sosie de Mercotte pour la rentrée
12/09/2018 - 23h38
 
M6 diffusait ce mercredi 12 septembre 2018 le premier épisode de la saison 7 du "Meilleur Pâtissier". Retour sur les moments forts de la soirée.
 

Les Meilleurs Pâtissiers sont retour sur M6 ce mercredi soir. Douze candidats, venus de France et de Belgique, se mesurent lors de cette septième saison de la compétition pâtissière, toujours arbitrée par Cyril Lignac et Mercotte.

 

Le gâteau de la rentrée !
Pour la première épreuve, Cyril Lignac a choisi le gâteau marbré, adulé par les écoliers, pour le dessert à revisiter. David, informaticien quarantenaire passionné par les mangas, a décidé de rester fidèle à son univers avec un biscuit imprimé "peau de dragon" garni de crème multicolore. De son côté, Marianela, tout droit venu du Costa Rica, a choisi de rendre hommage à la pina colada. Charles, étudiant en médecine de 22 ans, est déterminé et a envie de marquer l’esprit du jury. Il revisite le marbré avec des saveurs de cacahuète et de caramel pour son praliné. Cyril Lignac attend que les participants à cette nouvelle saison ne se laissent pas aller : "Je veux deux couleurs, et des marbreurs. Et il faut que le gâteau soit bon" prévient l’animateur. Aline quant à elle, souhaite enchanter le jury avec un dessert rappelant l’univers de la Fée Clochette. Quitte à peut-être oublier les critères du marbrage… Astrid, la doyenne du concours originaire du Bassin d’Arcachon, fait le pari de mêler deux saveurs inattendues pour sa crème, puisqu’il s’agit de l’avocat et de la banane. Julien, le benjamin de l’aventure à seulement 16 ans, opte pour un gâteau arc-en-ciel avec un biscuit moelleux, agrémenté de chantilly coco.

 

La correction des copies
Après deux heures de préparation, c’est au tour du jury d’élire le meilleur gâteau marbré. Charles ouvre le bal et son dessert plaît à Mercotte : "Il y a ce petit goût de fleur de sel qui titille les papilles, moi j’aime bien". Olivier, qui a choisi un gâteau "Garfield" en hommage au félin du dessin animé, a dû faire face aux premières critiques : "Il n’y a pas de crème, il n’y a pas de confit" constate Cyril Lignac, Mercotte attend plus d’efforts. Même chose pour le gâteau de Vincent, qui manque de cuisson et pour celui d’Aline, où on regrette la présence de marbré. Astrid et son dessert audacieux au goût avocat-banane a plu à nos deux pâtissiers en chef. Mercotte et Cyril Lignac félicitent également Marianela et son marbré "pina colada". La dégustation se termine avec Julien et son dessert arc-en-ciel qui a séduit les juges : "Moi je dis bravo parce que tu as vraiment fait un bon marbré. C’est prometteur" l’encourage Mercotte. Les félicitations du jury reviennent à Julien, Charles et Marianela.

 

Sacré Charlemagne !
La soirée se poursuit avec l’épreuve technique de Mercotte qui a décidé de rendre hommage à celui qui a eu l’idée d’inventer l’école. En effet, les candidats vont devoir réaliser un Charlemagne, un dessert traditionnel composé de génoise, de crème au beurre au chocolat et de pâte d’amande. Fidèle à ses habitudes, Mercotte n’a donné aucune explication aux candidats sur la préparation de génoise, qui vont devoir se débrouiller seuls. Si la génoise a posé problème pour certains candidats, c’est la crème au beurre qui semble les inquiéter davantage. Charles ne sait pas par quel bout commencer pour réaliser sa crème et fait confiance à son instinct. Julien, en bon premier de la classe, pâtisse avec précision et espère bien se démarquer. A la découverte de sa génoise, Olivier prend peur. Au four, elle a gonflé et ressemble presque à une omelette. "C’est moi qui l’ai tué Charlemagne !" plaisante l’agent municipal de 46 ans. Plusieurs candidats ont hélas mal interprété la recette de Mercotte et n’ont préparé que deux couches de génoise au lieu des quatre demandées. Si certains se permettent quelques libertés, d’autres tentent de rectifier le tir, in extremis, avant le gong. Le Charlemagne qui se trouve en dixième position est celui de Charles, celui de David est en tête. Bravo à lui !

 

Souvenirs d’école sucrés
L’épreuve créative se déroule autour des souvenirs d’école. Si pour certains, ils sont loin, d’autres sont en plein dedans, à l’instar de Julien ! Entre un ballon de basket pour Julien, un Rubik’s cube pour Aline, un volcan pour Marianela ou encore un yoyo géant pour Olivier, l’imagination va bon train. Maheata choisit quant à elle de réaliser une coiffe tahitienne, un clin d’œil à sa grand-mère qui l’a élevée et lui a tout appris. A l’issue de cette dernière épreuve, le pâtissier de la semaine est Julien ! Aline quitte le concours.

 

Les phrases du soir :
"J’aimerais bien que mon nom soit gravé dans le marbré" Charles est confiant !
"Mon marbrage est un peu rock’n’roll, à l’arrache, toujours comme je fais" Vincent, fidèle à lui-même.
"Tout le monde m’appelle Mercotte 2 !" Astrid est fière de la comparaison.
"J’avais jamais goûté de dragon, je ne pense pas que je recommencerai" Mercotte, pas très satisfaite du marbré de David.
"Mercotte, elle l’a connu Charlemagne pour nous faire des recettes comme ça ?" Vincent est quelque peu anxieux.
"Et Charles, tu te magnes ?" Charlemagne semble monter à la tête de Julia Vignali.
"On dirait de la couenne de porc" C’est ce qu’on appelle un Charlemagne raté…

 

L.C - Télé7

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×