Aller au contenu
RealTV-News

Skorpio

Koh-Lanta : le tournage de la prochaine saison interrompu

Messages recommandés

On va le croire sur parole, lui était grand et fort, il était là pour l'aventure, les autres non  mais c'est ce qu'on entend aussi des candidats habituels et quand on voit la différence entre les paroles et les actes :siffle:

Ca fait deux éditions qu'on essaie de nous accoupler Jérémy et Candice. Dès qu'ils s'éloignaient un peu, les candidats jactaient comme des midinettes fleur bleue  :D

 

Ouais on peut dire cela. Mais on peut aussi discerner assez rapidement qui a la carrure et le caractère (y compris chez les femmes) pour aller loin et qui l'a ... moins.

 

Quand on voit un Yassin en comparaison d'un Dylan ... :roll:

Parfois on peut avoir d'agréables surprises, parfois on remarque simplement qu'on avait vu juste. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Soupçons d’agression sexuelle à Koh-Lanta: voici ce que Candide Renard a révélé sur le comportement d’Eddy Guyot

 

Publié le Mardi 15 Mai 2018 à 18h22

Par D.Pi avec AFP

 

L’enquête se poursuit concernant les soupçons d’agression sexuelle durant le tournage de la nouvelle saison de Koh-Lanta aux îles Fidji. On connaît maintenant la version de la victime présumée.


 

Candide Renard, 21 ans, a expliqué ce qu’il s’est passé durant la nuit du 4e au 5e jour sur le camp entre elle et l’agresseur présumé, Eddy Guyot, 34 ans.

Selon RMC, qui a pu avoir accès à la version de la fille de Hervé Renard, Candide Renard affirme tout d’abord qu’Eddy Guyot avait «  pris l’habitude de s’allonger entre les filles ‘pour les réchauffer’  », écrivent nos confrères.

 

Mais que durant cette nuit-là, la jeune femme s’est «  réveillée alors que l’homme était en train de l’embrasser et de pratiquer des attouchements sous ses vêtements  », écrit RMC.

 

Candide Renard aurait aussi indiqué aussi qu’elle a repoussé la main de l’agresseur «  à plusieurs reprises  », avant de quitter l’abri où dormait le groupe. Elle se serait ensuite «  confiée à d’autres candidates et membres de l’équipe de tournage  ».

 

Il nie les faits reprochés mais confirme avoir dormi à côté de Candide

 

Durant sa garde à vue, l’homme a nié les faits, mais «  a confirmé qu’il dormait à côté de la jeune fille  », toujours selon RMC....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ils dorment tous les uns contre les autres pour la bonne raison qu'il n'y a qu'une cabane de réalisé et si cette demoiselle voulait un chalet rien que elle, elle n'avait qu'à commencer la maçonnerie dès son arrivée...

A mon humble avis c'est le féminisme 2.0 qui lui a tourné la tête et elle s'est dit qu'elle allait s'en mettre plein les fouilles en attaquant la prod, le candidat et faire son beurre avec les revues people.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui probablement. c'est un requin qui a sait flairer le sang de très loin.

Pour les dédommagements, la plaignante sera certainement peu solvable, mais Assous trouvera un angle d'attaque contre la Production.

Et là, il y a vraisemblablement du pognon à se faire.

 

Çà y est, çà n'a pas trainé : Interview de l'avocat sur Europe 1 :

 

Ce matin, Jérémie Assous, l'avocat d'Eddy G., le candidat de "Koh Lanta" accusé d'agression sexuelle par une candidate, était l'invité de "Village Médias" sur Europe 1. "Ca se passe le 4 ou 5 mai, ils mettent une semaine pour annoncer publiquement qu'ils arrêtent l'émission, alors qu'ils avaient arrêté le tournage immédiatement (...) Il y avait des témoins. Ce sont des équipes de sept et ils dorment tous ensemble. En excluant les protagonistes, ces cinq personnes ont toutes été entendues par la production. Aucun des témoins n'a mis en cause Eddy. Pourquoi n'ont-ils pas immédiatement dit qu'il y avait cinq personnes ?", a déclaré l'avocat. Maître Assous est revenu également sur la décision de la production ALP d'arrêter le tournage de la saison de "Koh Lanta". Une décision "disproportionnée", "totalement irresponsable, prise dans la précipitation et infondée".

 

"L'agression sexuelle est une qualification juridique qui va d'une main baladeuse à un viol avec arme. En l'espèce, ce que reproche Candide, qui est totalement faux et infondé, c'est le fait qu'Eddy ait tenté de l'embrasser et glissé la main sous son pull, donc on est très loin de faits criminels", a-t-il continué en indiquant que la production pouvait "sortir les deux participants. Il y a toujours des remplaçants".

 

On sent que l'avocat va s'en prendre à la Production. Normal, ce sont les seuls à être (encore) solvables et où il y a du pognon à prendre.

 

:roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu et lu sur BFMTV : http://www.bfmtv.com/police-justice/koh-lanta-la-version-de-la-plaignante-est-inconciliable-avec-la-realite-selon-l-avocat-de-l-accuse-1446113.html

 

Koh-Lanta: la version de la plaignante "est inconciliable avec la réalité", selon l'avocat de l'accusé.

Jérémie Assous, l'avocat du candidat de Koh-Lanta accusé d'agression sexuelle, est revenu sur l'affaire à l'antenne de BFMTV.
Il questionne la version défendue par Candide Renard.

 

Jérémie Assous, l'avocat qui défend le candidat de Koh-Lanta accusé d'agression sexuelle, affirme ce mardi qu'il "faut absolument qu'il y ait une information judiciaire qui soit ouverte" afin que "toute la lumière soit faite sur cette affaire". Sur le plateau de BFMTV, il assure par ailleurs que "des éléments objectifs" démontrent que la version de la plaignante "est inconciliable avec la réalité".


Deux versions opposées

"Eddy avait clairement dit à toute son équipe que lui ne voulait pas dormir à côté d’une fille, pour la simple et bonne raison qu’il ne voulait pas que cette image soit diffusée et que sa femme, ses proches, puissent dire 'Eddy dort entre deux filles'", explique-t-il. "Il avait décidé de dormir contre la paroi et que c’était une autre personne, Fabien, qui allait dormir contre lui. Tout ça, c’est filmé."

Vendredi, la société de production ALP a annoncé l'arrêt du tournage de Koh-Lanta. Une plainte a été déposée dimanche par Candide Renard, fille de l'entraîneur de football Hervé Renard et candidate de cette nouvelle saison, contre Eddy G., l'un de ses concurrents. Celui-ci, qui nie les faits, a été placé en garde à vue lundi et relâché sans suite après un interrogatoire de quatre heures.

Me Assous est revenu sur l'enchaînement des événements, tel que son client le raconte. D'après l'avocat, Candide Renard reconnaîtrait s'être levée dans la nuit, et s'être replacée contre Eddy G. en retournant se coucher. 

Selon la plaignante, dont la version a été révélée par RMC, elle se serait réveillée alors qu'Eddy G. l'embrassait sur la bouche et pratiquait des attouchements sous ses vêtements.

"La version d’Eddy est très simple", poursuit Me Assous, qui affirme qu'il lui aurait dit: "Retourne à ta place, je ne veux pas être filmé, puisque les caméras viennent à peu près toutes les heures, toutes les deux heures."


"Il va falloir comprendre"

Selon l'avocat, en relâchant Eddy G. après quelques heures d'interrogatoire, les forces de l'ordre l'ont blanchi:

"Nous demandons" que l'enquête se poursuive, explique-t-il. "Il va falloir comprendre ce qui a poussé cette jeune fille à avoir un tel comportement." L'avocat envisage-t-il de porter plainte pour dénonciation calomnieuse? "Toutes les voies de droit qui nous sont ouvertes, on va les exercer."

"Vous êtes placé en garde à vue s’il existe des soupçons que vous ayez commis une infraction. À partir du moment où vous ressortez libre, après une seule audition de quelques heures sans la moindre poursuite, sans la moindre convocation, c’est que les policiers estiment qu’il n’existe plus aucun soupçon a votre encontre", assure-t-il. 

 

L'avocat Jérémy Assous passe sur toutes les chaînes pour occuper l'espace médiatique et c'est chaud ... :blink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le père m'a un peu fait marrer en disant que ceux qui font des communiqués et parlent à la presse , c'est une stratégie pour se rassurer  ..

En fait ca ressemble juste à ce qu'il fait . Faire un communiqué  pour dire que sa fille a raison (on n'en attend pas moins du père même si on fera plus confiance aux témoins, s'il y en a) en sachant que toute la presse va le reprendre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ils sont détestables à raconter n'importe quoi pour faire parler. Maintenant que l'instruction est ouverte comme prévu, qu'ils se taisent sur les plateaux télés et qu'ils laissent travailler la justice

C'est surtout dire tout et son contraire et surtout dire n'importe quoi ! ! Le mec d'hier a inventé des absurdités, maintenant Castaldi balance en refusant de donner ses sources mais affirme que le casier sera publié demain etc …

Soit on parle haut et fort sur des choses fiables soit on se tait, mais bon, c'est autant d'arguments pour attaquer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un autre infâme personnage :roll:

 

Pascal, un des candi­dats du Choc des héros de Koh-Lanta, ne fait jamais dans la dentelle. Clasheur invé­téré, il s’est essayé à l’hu­mour la nuit dernière, en faisant une blague sur la présu­mée agres­sion sexuelle qui secoue le programme. Il aurait pu éviter.

 

Tout le monde s’ac­cor­dera à le dire : une agres­sion sexuelle, ce n’est pas drôle. Diffi­cile, donc, de tenter de faire de l’hu­mour sur un sujet aussi diffi­cile. C’est pour­tant ce qu’a fait Pascal, un des candi­dats du Choc des héros de Koh-Lanta, la nuit dernière sur Insta­gram. Le quinqua­gé­naire, très présent sur le réseau social, ne manque jamais une occa­sion de se faire remarquer. Récem­ment, on l’a vu s’at­taquer à Cyril Hanouna pour qu’on parle de lui dans Touche pas à mon poste. Il a égale­ment inventé des rumeurs sur une gros­sesse de sa rivale Candice pour la titiller (ça a marché) et commenté tous les épisodes de Koh-Lanta avec son style très tran­ché. Person­na­lité clivante, Pascal a reçu de nombreuses insultes sur les réseaux sociaux, mais cela ne l’a jamais empê­ché de conti­nuer à se mettre en scène sur Insta­gram, entre deux posts spon­so­ri­sés.

Forcé­ment, vu le person­nage, on s’at­ten­dait à le voir réagir à la grande affaire du moment : l’an­nu­la­tion de la saison 19 de Koh-Lanta et les accu­sa­tions d’agres­sion sexuelle de Candide Renard envers Eddy G. Alors que de nombreux anciens candi­dats de l’émis­sion ont réagi, notam­ment Moun­dir, Pascal était resté assez silen­cieux. Un compor­te­ment inha­bi­tuel pour l’aven­tu­rier qui semble appré­cier la lumiè­re… Mais dans la nuit de mardi, Pascal a fini par s’ex­pri­mer sur le sujet, avec… humour. « Agres­sion sexuelle sur Koh-Lanta. Le candi­dat s'explique : “On m'a demandé d'aller remplir la gourde, j'ai dû mal comprendre”  », s’est-il amusé dans sa story Insta­gram. Une blague qui ne fait rire que lui, compte tenu de la gravité de l’af­faire.

 

Voici

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'après Castaldi qui ne cite pas sa source, l'accusé aurait un casier judiciaire pour des faits d'agressions ... et de vols.

La confrontation n'a pas été refusée par la plaignante mais en aucun cas demandé par la police ...

 

Le Castaldi a intérêt à être sûr de ses sources parce les allusions (quasi accusatoires) qu'il a porté sont limite diffamatoires si elles ne sont basées sur rien.

 

Alors que son père Jean-Pierre Castaldi s'est exprimé sur le cas Koh-Lanta en évoquant des "antécédents neurologiques" chez Candide Renard, Benjamin Castaldi a lui aussi donné son avis sur la question, ce mercredi 16 mai. Sur le plateau de Touche pas à mon poste !, le chroniqueur de Cyril Hanouna a dévoilé de nouvelles informations concernant l'affaire d'agression sexuelle et plus particulièrement au sujet du candidat suspecté, Eddy. Informations qu'il a reçues, selon ses dires, d'une personne interne à l'affaire mais dont le nom n'a pas été divulgué. "Quand on fait un casting de télé-réalité ou un casting tout court on se renseigne sur les candidats, on interroge le casier judiciaire (...) il semblerait que le Eddy en question ait un passé très compliqué avec la justice" a déclaré l'ancien présentateur télé.

 

A ma connaissance, le casier judiciaire n'est pas public et ne contient que les condamnations judiciaires.

Comme je le disais auparavant, on est face à un vrai sac de nœuds.

 

:unsure:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En plus, je pense que les casteurs/la prod ne prennent plus de risques . S'ils ont connaissances d'antécédents judiciaires , les casteurs recalent

 

Rien à voir avec le sujet mais on parlait de Me Assous et des sommes réclamées. C'est lui qui défend Tex ; il doit s'arracher les cheveux avec un blaireau pareil :D

 

Tex piégé par d’embarrassants enregistrements

 

>TV & Médias|Michaël Zoltobroda - Le Parisien

 

Après son licenciement, l’ex-animateur de France 2 réclame 1,2 million d’euros à la société de production des «Z’amours». Mais celle-ci, lors de la confrontation aux prud'hommes, a dénoncé d’autres dérapages.

 

Pris la main dans le sac, le Tex ! Ou plutôt le doigt sur la touche « enregistrement ». Ce mercredi, l’ex-animateur de France 2 a utilisé son smartphone pour conserver une trace de son audition aux prud’hommes de Paris, dans le cadre du conflit qui l’oppose à la société de production du jeu « Les Z’amours ». Sauf que c’est illégal. Et qu’une avocate, venue plaider un autre dossier, a rapporté à la partie adverse toute la scène à la fin des échanges, provoquant un malaise général.

« Quand je lui ai demandé s’il était bien en train d’enregistrer l’audience, il m’a répondu : Oui, je n’ai rien à cacher », assure l’avocate. « Bah, je n’ai pas de scripte, moi, se défend Tex maladroitement. Et puis, je ne savais pas. » C’est pourtant écrit en gras à l’entrée de la salle : « L’emploi de tout appareil permettant d’enregistrer la parole est interdit », lui fait-on remarquer.

Me Jérémie Assous, qui défend l’animateur, reste pantois. Il demande discrètement à son client de supprimer le fichier, sous nos yeux. Tex s’exécute, tout penaud. « Voilà, il n’a rien enregistré », assure Me Assous à la présidente du conseil des prud’hommes de Paris. Dix minutes plus tard, l’affaire est close. Mais cet incident risque de coûter très cher à Tex.

 

«On aurait aussi pu dire que Desproges était le pire antisémite»

 

En jeu : près de 1,2 million d’euros ! C’est la somme que Jean-Christophe Le Texier, son vrai nom, demande à Sony Pictures, qui produit « Les Z’amours ». Plus précisément, il réclame 660 000 euros, équivalant à deux ans de salaire (soit 27 500 euros par mois), plus quasiment autant d’indemnités. L’animateur et humoriste n’a toujours pas digéré son licenciement brutal en décembre à la suite d’une blague sexiste lâchée en direct sur C8, quelques jours plus tôt. Et compte bien le faire payer à son ex-employeur.

Comme arguments, Me Assous rappelle que cette histoire « drôle » existe depuis 70 ans, qu’elle figure sur le DVD de l’animateur et qu’elle relève de la liberté d’expression. « C’est juste une blague, ce n’est pas Tex qui donne son opinion, insiste-t-il. Sinon, on aurait aussi pu dire que Desproges était le pire antisémite, et que Gad Elmaleh déteste les musulmans. »

Il met également sur la table les 144 contrats à durée déterminée cumulés par Tex en dix-sept ans, et plaide la requalification de son contrat rompu en CDI. « 144 CCD. Et alors ? Tout est en règle », riposte l’avocate des « Z’amours », avant de passer à l’offensive.

 

«C’était pour faire parler de moi»

 

Au cœur des débats, la recevabilité d’une pièce à charge : les rushes des derniers enregistrements des « Z’amours », contenant des propos que l’ex-présentateur aurait prononcés entre deux prises, au sujet de la fameuse blague. L’avocate de la production cite Tex : « Je l’ai fait pour le buzz. De toute façon, je savais ce que je faisais. C’était pour faire parler de moi. »

Mais d’autres passages sont bien plus plus gênants. « C’est une chiennasse avec ses grosses loches. Voilà comment Tex a parlé d’une candidate, relate l’avocate. Mais que dit le CSA, que dit le droit ? Vous ne pouvez pas traiter quelqu’un comme un animal. C’est inacceptable de traiter une femme de chiennasse. »

L’animateur de 58 ans aurait également pratiqué des « mouvements suspects » alors qu’une autre participante lui confiait que sa sexualité n’était pas débordante…

 

«Ah, je t’ai pas encore baisée ?»

 

Et ce n’est pas tout. Selon l’avocate de la société de production, Tex aurait aussi tenu des propos insultants envers Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, qui avait réagi publiquement après sa sortie sur C8.

Puis la défense des « Z’amours » donne connaissance d’une conversation encore plus trash que Tex aurait eue avec une collègue : « Ah, je t’ai pas encore baisée ? Parce que tu sais, je les prends par devant, par derrière, sur le côté. » Pour Sony Pictures, ces mots constituent une « faute grave caractérisée », contraire à la clause d’éthique de France Télévisions.

En coulisses, Tex ne décolère pas. « C’est dégueulasse, nous confie-t-il. Ces méthodes sont déloyales. C’est de l’espionnage. On voudrait détruire ma réputation, on ne ferait pas mieux. Vous êtes là à vous faire insulter, et vous ne pouvez même pas répondre. » Face à lui, Me Jérémie Assous se tient la tête entre les mains : « Vous, vous êtes un champion ! » Verdict le 27 juillet.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le plus embarrassant avec Tex, c'est surtout les propos où il dit qu'à l'école, les gens qui dénoncent, on les frappait. Alors qu'il parle du mouvement Me Too. 

 

Sinon, l'interview de "Bruno" (il faudrait pas avoir de soucis) dans Tele star est à vomir. L'image du bon père de famille (en 4 jours, on se découvre tellement :roll: ) contre la fille qui provoque. :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je l'ajoute pour les amis du bout du monde qui ne connaissent pas Téléstar et autres périodiques :)

Un mec un peu beauf, genre "je l'accepte comme un homme , sans pleurer" ... :roll: Entre les anciennes mentalités,  machos et les ultras féministes, les misandres, y a du boulot pour ceux qui sont pour l'égalité des sexes :D

 

Qu'on dise qu'elle provoque en allant se coucher contre lui (si c'est confirmé) alors qu'il la repousse, je comprends mais l'argument qu'elle provoque par ses vêtements, c'est un peu n'importe. quoi;

 

EXCLUSIF. Après une accusation d'agression sexuelle portée par une candidate, le tournage de la nouvelle saison de Koh-Lanta a été annulé. De retour en France, Bruno*, un des 21 candidats de cette saison annulée, livre son témoignage.

 

Pourquoi décidez-vous de parler aujourd'hui ?

Bruno : Certains se font un scénario, avec une victime et un coupable. Mais on n'accuse pas sans preuve ! Je ne rentre pas dans cette machine. Vu l'ampleur que prend cette affaire, et comme je ne supporte pas l'injustice, je ne veux pas laisser un homme qui n'a peut-être aucun tort "manger".

 

C'est-à-dire ?

Candide, c'est une belle petite nana. Sur le bateau, avant de sauter pour rejoindre la rive, elle était vêtue d'un fuseau orange assez moulant, on devinait ses sous-vêtements. Ça m'a choqué. Quand on vient sur Koh-Lanta, on est pudique. Pour moi, Candide était un élément provocateur. Si on veut mettre en avant sa plastique, c'est une autre émission qu'il faut faire.

 

Un épisode vous a particulièrement marqué ?

Avant la première épreuve, nous étions confinés sous une tonnelle. Certains étaient debout, d'autres assis par terre. J'étais un peu en retrait, en observateur. Et je voyais trop de proximité entre certains candidats, comme si certains se connaissaient déjà depuis des années. Candide faisait partie d'un petit noyau de quatre candidats, très proches, dont Eddy faisait aussi partie. Entre eux, il y avait trop de proximité, ils étaient trop tactiles, trop rapidement.

 

Pourquoi pensez-vous qu'Eddy n'a rien à se reprocher ?

Eddy, c'est un papa avant tout. C'est aussi un futur papa. Autant il peut avoir un comportement un peu protecteur, "papa gentil", mais il ne laissait pas cette impression de vouloir se taper une gonzesse. On a eu la chance de discuter ensemble, de se découvrir. On a un peu le même profil, on est entier. Je me retrouvais en lui. C'est quelqu'un à qui j'aurais pu accorder ma confiance. C'est pour ça que j'ai du mal à le voir dans ce genre de bad-trip, surtout qu'il avait l'air si heureux de devenir papa. Pour moi, c'est un homme bien.

 

Qu'avez-vous imaginé lorsque la production vous a annoncé l'arrêt du tournage ?

Quand on l'apprend, on ne sait pas de qui il s'agit car les équipes ont déjà été formées. Mais on a un petit doute. On se dit que c'est dans ce quatuor, dans la même équipe, qu'il y a eu un problème. On s'est dit que si c'était une histoire de castagne, Eddy avait le profil. Eddy, c'est quelqu'un de droit dans ses baskets, mais c'est un homme de caractère, qui a le sang chaud, qui aime la castagne, pas un hypocrite. On n'imaginait pas un instant qu'il s'agissait d'une accusation d'agression sexuelle !

 

Pensez-vous qu'ALP a pris la bonne décision en interrompant le tournage ?

Ils ont déterminé qu'il y avait un événement grave. Dans l'intérêt des concernés, il était impératif d'arrêter. S'ils estiment que c'est grave, c'est que ça l'est. Je l'accepte, parce que ça ne peut pas entacher l'image de Koh-Lanta. Mais je l'accepte à contrecœur. J'ai tellement rêvé d'être là-bas. Je suis déçu, mais je le comprends, je l'accepte sans rechigner, sans pleurer, comme un homme. D'ailleurs, ALP s'est très bien occupé de nous. Je les respecte. Ils ont pris soin de nous de A à Z. Encore aujourd'hui, on a un contact référent, il y a une psychologue, si on a un besoin quelconque.

 

Qu'attendez-vous aujourd'hui ?

J'espère que la vérité éclatera au grand jour, et qu'Eddy sera blanchi de ces accusations. TF1 et ALP (la société qui produit Koh-Lanta, NDLR) ont perdu énormément d'argent. Sans parler des aventuriers. Certains sont touchés au plus profond de leur âme. Ils étaient là pour vivre l'aventure de leur vie, comme moi. S'il n'y a rien de tout ça : quel gâchis ! On n'y retournera certainement jamais. Tout le monde est choqué. C'est grave !

 

*Le prénom a été modifié

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aurais du poster l'article

 

Le témoin se contredit : il prend pas parti mais tout le long, il voit que d'un coté. 

Le 'bon' père de famille est un homme donc très tactile et sanguin selon lui. 

Pourquoi changer le prénom ? on ne l'a pas fait pour les protagonistes. 

Une femme qui porte un pantalon moulant est choquant ? le pauvre a dû être scandalisé des filles en maillot de bain  :ph34r:  

. . 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le genre de propos gerbant du macho primaire de base  :beurk:

C'est une belle nana, elle porte des vêtements moulants donc c'est provocateur :roll: Koh Lanta c'est quand même l'émission de base où les candidats sont le moins habillés et les mecs bodybuildés devrait aller ailleurs, si on suit son raisonnement sur le fait d'exposer sa plastique, non  ? !

Le mec porte un jugement alors qu'il ne faisait par partie de l'équipe en question, donc juge sur quelques heures à peine ... bref, il n'aura pas eu son 1/4 de gloire son nom ayant été modifié

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eddy, accusé d’avoir agressé sexuellement Candide à Koh Lanta, brise le silence: "Je me suis réveillé et Candide était à moitié sur moi"

 
 
Publié le Jeudi 17 Mai 2018 à 15h25
 

Dans une interview accordée à Télé-Star, Eddy Guyot, accusé d’agression sexuelle durant le tournage de Koh Lanta par une autre candidate, brise du silence.

 

Ce mercredi, une information judiciaire a été ouverte à l’encontre d’Eddy Guyot, le candidat de Koh Lanta soupçonné d’avoir agressé sexuellement Candide Renard, une autre aventurière. Après avoir passé plusieurs heures en garde à vue à son retour en France, il avait été relâché.

Muet jusqu’ici, l’homme de 34 ans, est sorti du silence, ce jeudi, dans une interview accordée à Télé-Star. Il jure qu’il est innocent et qu’il n’a « rien à cacher ». « J’ai suivi les policiers, je n’ai même pas attendu que mon avocat arrive pour commencer à m’expliquer », explique-t-il au sujet de son interpellation.

Concernant les faits qu’on lui reproche, Eddy donne une autre version que celle de la jeune femme : « Tous les soirs, j’ai dormi entre un homme et la paroi de la cabane. Candide, elle, était plus loin. Quand les cameramans sont revenus dans la nuit pour nous filmer, je me suis réveillé et Candide était à moitié sur moi. Ça a été filmé et ça me disculpe complètement ».

Eddy Guyot a tenu à préciser que Candide Renard avait refusé une confrontation avec lui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le pire c'est quand même les Castaldi. Je crois que dans cette famille, il n'y a que les femmes qui ont un minimum de savoir-vivre :D  Un qui bavasse sur le candidat, l'autre qui en fait autant sur la fille... Ca doit pas être  triste les repas de famille chez eux :siffle:

 

 

Koh-Lanta annulé - Jean-Pierre Castaldi dézingue Candide Renard : "Elle est complètement barge"
17/05/2018 - 13h50
Invité au micro de la radio Voltage, Jean-Pierre Castaldi est revenu sur les "antécédents neurologiques" de Candide Renard, la présumée victime d’agression sexuelle sur le tournage de Koh-Lanta Fidji...
 

...Invité au micro de la radio Voltage, Jean-Pierre Castaldi a commenté l'affaire. "Je vous donne des scoops. La petite qui l’a accusé (Candice Renard), elle est complètement barge la nana. Ce n’est pas la première fois que ça lui arrive déjà." explique l’acteur de 73 ans à la stupéfaction des journalistes en plateau. "D’après mes sources, de toute façon elle allait être éjectée du jeu au premier conseil. Et elle a des antécédents neurologiques" lance-t-il, sans filtre. Face à de telles révélations, l’animateur de radio demande plus de précisions quant aux sources de Jean-Pierre Castaldi. Une question esquivée par ce dernier qui explique que "Comme les flics, je ne donne jamais mes indics."

 

Vaiva Nekrasaite - Télé7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eddy, accusé d’avoir agressé sexuellement Candide à Koh Lanta, brise le silence: "Je me suis réveillé et Candide était à moitié sur moi"

 
 
Publié le Jeudi 17 Mai 2018 à 15h25
 

Dans une interview accordée à Télé-Star, Eddy Guyot, accusé d’agression sexuelle durant le tournage de Koh Lanta par une autre candidate, brise du silence.

 

Ce mercredi, une information judiciaire a été ouverte à l’encontre d’Eddy Guyot, le candidat de Koh Lanta soupçonné d’avoir agressé sexuellement Candide Renard, une autre aventurière. Après avoir passé plusieurs heures en garde à vue à son retour en France, il avait été relâché.

Muet jusqu’ici, l’homme de 34 ans, est sorti du silence, ce jeudi, dans une interview accordée à Télé-Star. Il jure qu’il est innocent et qu’il n’a « rien à cacher ». « J’ai suivi les policiers, je n’ai même pas attendu que mon avocat arrive pour commencer à m’expliquer », explique-t-il au sujet de son interpellation.

Concernant les faits qu’on lui reproche, Eddy donne une autre version que celle de la jeune femme : « Tous les soirs, j’ai dormi entre un homme et la paroi de la cabane. Candide, elle, était plus loin. Quand les cameramans sont revenus dans la nuit pour nous filmer, je me suis réveillé et Candide était à moitié sur moi. Ça a été filmé et ça me disculpe complètement ».

Eddy Guyot a tenu à préciser que Candide Renard avait refusé une confrontation avec lui.

 

Quel exploit mais si c'était une garde à vue alors il y a un problème de procédure car la 1ère garde ne doit pas se faire sans avocat, c'est la loi sauf un cas : vérifier l'identité de la personne.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×