Aller au contenu
RealTV-News

Skorpio

Koh-Lanta : le tournage de la prochaine saison interrompu

Messages recommandés

Hier je lisais une perte de 25 millions :o

J'ai même lu 30 millions, mais effectivement c'est une perte pour la société de prod et non pour TF1 parce que si ce n'est pas livré, TF1 ne paie rien donc si ils trouvent un bon programme pour remplacer à la limite ça peut limiter la casse même si il y aura une perte à mon avis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Apparemment Hanouna était aux Fidji avec les candidats :roll: donc la version donnée serait : 

Candide s'est levée pour aller faire ses besoins, quand elle est revenue sous la hutte sa place était prise, elle s'est donc allongée sur une place vacante à côté d'Eddy, il se serait fait des films et aurait tenté quelque chose  :huh:

C'est à des années lumières de tout ce qui a été dit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'après les articles de l'époque, jamais elle n'a pas parlé d'agression,, c'est la presse qui a diffusée des photos d'elle et a fait des spéculations de l'agression au simple malaise (mais bien sur, comme elle a accuse, on va oublier cette partie des spéculations) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On en sait un peu plus sur le candidat en question :)

 

Après une brève garde à vue, l’aventurier accusé d’agression sexuelle a regagné Nancy où il réside.

Que s’est-il vraiment passé sur cette île des Fidji où le tournage de la saison 19 de Koh-Lanta a été annulé ? Après la plainte pour agression sexuelle déposée dimanche à Roissy par Candide Renard, l’une des candidates de cette édition, Eddy G., 33 ans, a été placé en garde à vue dès sa descente de l’avion qui le ramenait du Pacifique ce lundi matin.

Le participant du jeu de TF1 produit par Adventure Line Productions a été transféré dans les locaux de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis où il a été entendu plusieurs heures. Il nie les faits et a été laissé libre vers 17 heures. Selon la procédure habituelle, « l’enquête se poursuit », a précisé le parquet. « La confrontation de la déposition de mon client à celle de la plaignante a convaincu les services de police qu’il n’y avait aucune raison de continuer à le soupçonner d’avoir commis la moindre infraction, insiste Jérémie Assous, l’avocat du jeune homme. C’est la raison pour laquelle il a été si vite remis en liberté. »

Les policiers pourraient désormais interroger les cinq autres candidats qui faisaient partie de l’équipe Bleue aux Fidji. Tous dormaient dans la même hutte que les deux protagonistes lorsque les faits se seraient déroulés dans « la nuit du 4e au 5 jour de tournage. « Leur version confirme celle de mon client », ajoute Jérémie Assous. Candide Renard, elle, « réserve l’intégralité de ses déclarations à la justice », a précisé son conseil Léon del Forno.

Un forain habitué des foires

De son côté, Eddy G. devait regagner Nancy (Meurthe-et-Moselle) où il réside. À 33 ans, ce commerçant est papa d’un petit garçon et sa compagne est enceinte. Il détient des parts dans un restaurant de la ville depuis 2015. Issu d’une famille de forains connue dans l’Est de la France, il est propriétaire d’un manège nommé le « Shaker dance », souvent installé à la Foire de Nancy.

« Oui, je connais la famille G. C’est une famille respectée et je ne lui connais pas d’histoires », confie Marcel Campion, le « roi des forains ». « Eddy est déjà venu plusieurs fois à la Foire du Trône avec son manège. C’est un bosseur. D’ailleurs, je me suis demandé ce qu’il pouvait bien aller faire dans Koh-Lanta alors qu’il y a du boulot sur les foires en ce moment, continue Marcel Campion. Il avait peut-être envie de faire l’artiste. »

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je commence a croire que cette jeune fille est mythomane

en manque d attention peut etre, veut faire du buzz

mais sa peut se reviré contre elle.

et je j espère que si elle est reconnu mythomane 

et fausse allégations envers cet homme.

que la production va la poursuivre pour toute perte accourue

suite a l arret du programme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle maintient sa version et ne semble pas intéressée par le buzz dans les médias, puisqu'elle refuse de s'y exprimer … soit parce qu'elle est dos au mur, soit sur les conseils de son avocat, soit parce qu'elle est veut aller au bout.

Quant à la prod, ils sont responsables de leur casting et de leur décision à mon sens, le seul qui peut la poursuivre pour diffamation c'est Eddy, si il est reconnu qu'elle a menti.

Les candidats seront payés comme si ils étaient allés jusq'au bout de l'aventure, donc si certains se plaignent dans la presse, ça sera juste pour le buzz parce qu'en soit ils n'auront rien perdu si ce n'est de ne pas passer à la TV

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ils ont de la chance d'être payés, avant ils étaient payés seulement si l'émission était diffusée. Elle ne dit rien de plus ou rien de moins que l'autre : les deux maintiennent leur version .

Que l'avocat Assous dise que son client est sorti de garde à vue sans être poursuivi (pour l'instant en tout cas), c'est le minimum, ça évite à la presse people de gloser sur des non-dits.

 

Je ne sais pas qui dit vrai mais si elle mythonne, j'espère qu'elle sera jugée et condamnée .

Les mythos font du tort aux vraies victimes mais pour certaines féministes, même  si on est accusé à tort, on devrait la fermer :siffle:http://www.slate.fr/story/92579/fausses-accusations-viol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Qu'il soit fait état de prétendus +témoins+ confirmant ou infirmant sa version des faits relève d'une pure stratégie de +fake news+", a de son côté déclaré à l'AFP Léon del Forno, l'avocat de Candide Renard.

"De telles méthodes visant à déstabiliser une plaignante dénonçant des faits aussi graves à un stade aussi préliminaire d'une enquête sont proprement inadmissibles et ne seront pas tolérées", a-t-il ajouté, précisant que sa cliente attendait les suites de la procédure pénale "avec sérénité et détermination".

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

l'AFP ce n'est pas Closer, il répond aux propos de son confrère sur BFM TV.

Après on passe d'une version à une candidate seule sur la plage relayée par la production via communiqué à 1 témoin, puis 2 témoins et enfin 6 candidats dans une hutte ... ça laisse perplexe. Il y a plus de chance que ça soit elle qui mente à 90% je dirais, mais l'éventualité que tous les candidats se soient mis d'accord est tout autant probable ... si elle maintient son mensonge face à 6 personnes, c'est quand même d'un aplomb incroyable pour une gamine de 21 ans :cpas:

Maintenant il reste la version des médecins à entendre ... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La version des médecins?

 

Moi je pense que le seul médecin qu'on peut entendre est un psy!

 

6 personnes qui se mettent d'accord sur un viol........... et surtout dont plusieurs femmes, très certainement s'il s'agissait de toute l'équipe...... alors qu'ils se connaissent à peine.... est plus qu'improbable!

 

Des traces d'agression sexuelle devraient être difficiles à retrouver s'il n'y a pas eu d'acte........ qui ne serait pas passé inaperçu, puisqu'une candidate était malade et tenait certainement le reste de la troupe éveillée!

 

Il y a tant de contradictions dans toute cette histoire! Incroyable

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
si elle maintient son mensonge face à 6 personnes, c'est quand même d'un aplomb incroyable pour une gamine de 21 ans

 

Je ne dis pas qu'elle ment mais si elle le fait, ça ne m'étonne pas qu'elle reste sur sa ligne.  En plus ce n'est pas la fille d'une caissière de supermarché, on voit qu'elle est couvée par papa...

 

Je ne sais pas quand ils auraient pu se mettre d'accord avec les autres si les deux ont été mis en isolement directement .

En tous cas, dans un sens comme dans l'autre, j'espère que ce sera jugé soit pour la supposée agression, soit pour diffamation. Un non-lieu laisse toujours la place au doute

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les deux avocats vont commencer une bataille médiatique pour essayer de s'attirer les faveurs du public.

Ils sont coutumiers du fait et même plutôt spécialistes en la matière, c'est un peu leur fond de commerce.

Maintenant si l'on se focalise sur les faits observables :

  • La plaignante aurait déposé une plainte pour abus sexuel et pas pour attouchement ou pour tentative d'abus.
    Ce serait d'ailleurs pour cela que l'autre participant aurait été directement mis en détention préventive plutôt que simplement convoqué auprès des autorités judiciaires.
  • La détention préventive n'aurait duré que 6 heures. Le juge a rapidement ordonné la remise en liberté sur base d'un manque flagrant d'éléments à charge.
    Çà ne veut pas dire que l'affaire est close et classée mais qu'il n'y avait pas de quoi provoquer une détention préventive.
  • On évoque un manque complet de preuves des faits et les rares témoins ne confirment rien, bien au contraire.
  • Le dossier va être transféré au parquet de Nancy, lieu de résidence du prévenu pour y être instruit.

Je pense que la journée va être riche en rebondissements ... A suivre. :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La version des médecins?

 

Savoir qui a appelé au talkie, est-ce elle comme dans la version initiale ou Aurélie comme dans la version des témoins ?

 

 

Je ne dis pas qu'elle ment mais si elle le fait, ça ne m'étonne pas qu'elle reste sur sa ligne.  En plus ce n'est pas la fille d'une caissière de supermarché, on voit qu'elle est couvée par papa...

 

Je ne sais pas quand ils auraient pu se mettre d'accord avec les autres si les deux ont été mis en isolement directement .

En tous cas, dans un sens comme dans l'autre, j'espère que ce sera jugé soit pour la supposée agression, soit pour diffamation. Un non-lieu laisse toujours la place au doute

Les deux candidats ont été isolés mais pas tous les candidats, ce qui leur aurait permis de mettre au point une version concordante :cpas:

C'est une hypothèse tirée par les cheveux et hautement improbable à mon sens mais ça reste une possibilité quand on voit la Une de Nice Matin "On a tué mon rêve de Koh Lanta", il y a quand même un mec accusée de viol (père de famille) qui va être sali quoi qu'il arrive et une potentiel victime d'abus c'est mal venu de faire les victime pour les autres d'autant plus qu'ils auront la compensation financière comme si ils avaient fait l'aventure jusqu'à son terme  :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'après l'article, j'ai pas compris qu'il y avait 5 témoins qui s'étaient mis d'accord, j'ai juste compris que selon l'avocat de C. Renard, il y en a aucun et que l'avocat de l'accusé (qui devait visiblement bien s'être renseigné sur la télé-réalité soit dit en passant pour le prendre) les invente. 

Mais bon, un jour, il y a aucun, après 1, 5... c'est tout aussi louche et je trouve louche aussi que les 5 témoins auraient déjà été entendus tous par la justice sachant que l'accusé est arrivé lundi ? L'avocat a déjà blanchi son client... on va peut être attendre, ne pas rester longtemps en garde à vue n'a jamais rien présumé de la suite d'une enquête

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le journaliste de Nice Matin pose la question au retour de l'aventure qui n'a pas eue lieu: " et que représentait Koh-Lanta pour vous?" 

le candidat: " C'était mon rêve"

Le journaliste: " ah ouai, alors on peut dire qu'on a tué votre rêve de Koh-Lanta?"

Le candidat: "bah ouai... on pourrait le dire comme ça

 

La une de Nice Matin........... en grosses lettres bien grasses:

 

On a tué mon rêve de Koh Lanta

 

Et on appelle ça du journalisme!  :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme je le disais plus haut, la bataille médiatique des avocats a commencé. D'après FranceInfo :

 

Koh-Lanta : l'avocat de l'homme soupçonné d'agression sexuelle estime son client "blanchi",
celui de la plaignante parle d'une "pure stratégie de fake news"

 

Le candidat soupçonné d'avoir agressé une autre participante a été entendu par la police lundi lors d'une garde à vue levée dans la soirée. Selon son avocat, il n'existe plus "aucun soupçon" à l'encontre de son client. L'avocat de la plaignante assure au contraire que la procédure se poursuit.
 

La garde à vue du candidat de l'émission Koh-Lanta soupçonné d'avoir agressé sexuellement une autre participante sur le tournage du jeu de TF1, a été levée lundi 14 mai dans la soirée. Son avocat, Maître Jérémie Assous, estime sur franceinfo que son client est "blanchi". "Mon client a retrouvé la liberté sans qu'il y ait la moindre poursuite à son égard",  déclare Me Assous. "C'est à la suite de la confrontation de ses explications à la version de la plaignante qu'il a été remis en liberté, donc là, il n'existe aucun soupçon à l'encontre de mon client", affirme-t-il.

Selon l'avocat du candidat mis en cause, qui a toujours nié les faits qui lui étaient reprochés, les accusations de la plaignante "s'effrondrent" face à la version de son clientMe Assous qui affirme par ailleurs que des témoins étaient présents ce jour là. C'est la raison pour laquelle, selon lui, "les policiers ont considéré qu'il était totalement inutile et injuste de continuer à priver (son client) de liberté", ajoute-t-il. "C'est un signe qu'ils envoient notamment aux médias et au public pour dire qu'il ne faut pas soupçonner mon client d'avoir commis la moindre infraction. Ils viennent de le blanchir", insiste encore l'avocat. "Bien-sûr l'enquête continue et nous allons contribuer aux éléments de l'enquête car il a subi un énorme préjudice et nous entendons obtenir réparation", a ajouté Me Jérémie Assous, alors que le parquet de Bobigny a fait savoir que l'enquête se poursuivait.
 

La plaignante attend les suites de la procédure "avec sérénité et détermination", selon son avocat

Maître Léon del Forno, l'avocat de Candide Renard, la plaignante dans cette affaire, a réagi à son tour lundi soir auprès de franceinfo, rappelant la poursuite de l'enquête par le parquet. "Il n'appartient pas à Candide Renard de commenter la procédure pénale en cours. Elle attend les suites de celle-ci avec sérénité et détermination", précise-t-il.

"En revanche, qu'il soit fait état de prétendus témoins confirmant ou infirmant sa version des faits relève d'une pure stratégie de fake news", a tenu à préciser l'avocat de Candide Renard. "De telles méthodes visant à déstabiliser une plaignante dénonçant des faits aussi graves à un stade aussi préliminaire d'une enquête sont proprement inadmissibles et ne seront pas tolérées", a ajouté Me del Forno.

 

D'un côté, il a été "blanchi", de l'autre, les poursuites continuent. :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une autre version :

Rapa­trié en France ce lundi 14 mai, Eddy Guyot a été placé en garde à vue dès sa sortie de l’avion.
Libéré dans l’après-midi, il a livré sa version à la police durant un entre­tien de seule­ment deux heures.

 

L’enquête ouverte pour l’agres­sion sexuelle présu­mée de Candide Renard sur le tour­nage de Koh-Lanta se pour­suit. Placé en garde en vue dès son arri­vée en France ce lundi 14 mai, le candi­dat mis en cause, Eddy Guyot, a été relâ­ché dans la même jour­née. D’après les infor­ma­tions de Closer, sa garde à vue n’au­rait en réalité duré « que deux petites heures ». Il aurait ainsi livré sa propre version des faits à la police, mais n’au­rait pas été confronté à la fille d’Hervé Renard, qui était pour­tant elle aussi présente. Le jeune homme est ensuite ressorti libre et n’a pas été recon­voqué par les forces de l’ordre.

L’avo­cat d’Eddy Guyot, Maître Jéré­mie Assous, s’est féli­cité de cette déci­sion. En effet, plusieurs candi­dats ont accepté de témoi­gner en faveur de son client et ont démenti la version de Candide Renard. Contrai­re­ment à ce qui avait dit jusque-là, la jeune femme n’au­rait, selon eux, à aucun moment été isolée du reste du groupe et ne serait pas non plus à l’ori­gine de la venue des secours. « Aucun motif ne permet­tait de main­te­nir mon client en garde à vue, a-t-il déclaré à BFM TV. Sa version des faits est parfai­te­ment conforme avec celle des cinq autres personnes qui étaient dans la hutte avec la plai­gnante Candide Renard. Aucun de ces cinq témoins ne confirme la version de la plai­gnante. »

Toujours selon Closer, le parquet de Nancy est désor­mais en charge de l’af­faire, puisqu’ Eddy Guyot est domi­ci­lié en Meurthe-et-Moselle. D’après les infor­ma­tions de Thierry Moreau, il envi­sa­ge­rait de porter plainte pour « dénon­cia­tion calom­nieuse ».

 

On se doute que les choses ne vont pas rester en l'état et que çà va chauffer pour l'un ou pour l'autre. :huh:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'après l'article, j'ai pas compris qu'il y avait 5 témoins qui s'étaient mis d'accord, j'ai juste compris que selon l'avocat de C. Renard, il y en a aucun et que l'avocat de l'accusé (qui devait visiblement bien s'être renseigné sur la télé-réalité soit dit en passant pour le prendre) les invente.

Pour ce qui est d'Assous, je ne serai pas surpris qu'il se soit proposé lui-même et qu'il se payera au %age s'il obtient des dédommagements.

Ils sont nombreux à se renseigner auprès de lui même avant de commencer l'émission , il a la réputation de gagner pour les contrats de travail contre la prod :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ce qui est d'Assous, je ne serai pas surpris qu'il se soit proposé lui-même et qu'il se payera au %age s'il obtient des dédommagements.

Ils sont nombreux à se renseigner auprès de lui même avant de commencer l'émission , il a la réputation de gagner pour les contrats de travail contre la prod :D

 

Oui probablement. c'est un requin qui a sait flairer le sang de très loin.

Pour les dédommagements, la plaignante sera certainement peu solvable, mais Assous trouvera un angle d'attaque contre la Production.

Et là, il y a vraisemblablement du pognon à se faire.

 

:roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un article de Damien Mercereau du Figaro TVMag :

 

Un candidat de la saison de Koh-Lanta annulée témoigne : «Je suis en colère»

 

Quelques heures à peine après son retour des Fidji, un des 21 aventuriers de la saison 19 de Koh-Lanta a raconté le déroulement du tournage arrêté prématurément en raison d’une plainte pour agression sexuelle.

 

Nos confrères de Var-Matin ont publié mardi le témoignage d’un des candidats de l’édition de Koh-Lanta tournée la semaine dernière aux Fidji et arrêtée au bout de quelques jours. Vendredi dernier, Adventure Line Productions avait communiqué l’annulation du tournage à la suite de la plainte d’une des participantes, Candide Renard. La jeune femme de 21 ans a affirmé avoir été victime, dans la nuit du 8 au 9 mai aux Fidji, de «faits susceptibles de relever d’une agression sexuelle» de la part d’un autre candidat, identifié comme étant Eddy G. Même si l’homme de 34 ans a «formellement contesté» les faits qui lui sont reprochés, ALP a estimé que «les conditions de la réalisation de cette nouvelle édition n’étaient plus suffisamment sereines».

 

Comme lors de l’arrêt du tournage en mars 2013 au Cambodge à la suite du décès de Gérald Babin, tous les candidats de Koh-Lanta ont rapidement été rapatriés en France. Candide Renard et Eddy G. ont entamé une procédure judiciaire, ce dernier ayant été entendu lundi par la police, dans une le cadre d’une garde à vue de plusieurs heures, dès son retour sur le sol français. Un autre candidat de cette 19e saison régulière de Koh-Lanta a exprimé son amertume dans les colonnes de Var-Matin. Parti aux Fidji le 28 avril au matin, ce sportif parisien, trentenaire, papa d’une petite fille, «architecte de formation et fou de sports mécaniques» révèle qu’il y avait 21 candidats au total. Après le traditionnel naufrage en pleine mer, tous ont disputé l’épreuve des poteaux - habituellement réservée aux trois derniers de l’aventure - et les trois gagnants sont devenus chefs d’équipe.

 

«J’ai rapidement vu que certains n’étaient pas là que pour le jeu, la compétition, le sport et l’esprit de l’émission», a critiqué ce candidat anonyme de la tribu jaune. «Entre concours de muscles, gamineries et simagrées, je trouvais cela insupportable. [...] L’équipe des bleus (où Candide Renard et Eddy G. se sont retrouvés, ndlr), on aurait dit un épisode des Anges de la téléréalité.» Alors qu’ils pensaient disputer une nouvelle épreuve lors du cinquième jour de l’aventure, les candidats ont été informés par la production que celle-ci ne se tiendrait que le lendemain. «Mais le lendemain, quand ils nous ont expliqué que la journée serait libre et qu’ils sont repartis avec les caméras, alors oui on s’est inquiété», a-t-il poursuivi. «Nous avons eu peur qu’il y ait un blessé grave et qu’on soit contraint d’attendre quelqu’un qui viendrait de Paris pour le remplacer.»

 

Les membres d’ALP ont fini par annoncer l’arrêt du tournage aux aventuriers car «il y avait eu un problème entre deux candidats», que «l’un avait atteint à l’intégrité physique de l’autre avec différents degrés de responsabilité» et que «cela ne correspondait pas à l’esprit de l’aventure». Soulagé d’apprendre qu’il n’y avait pas eu un décès comme ce fut le cas en mars 2013, le candidat dit néanmoins avoir été écœuré par la décision de la production. «Ils ont tué mon rêve. J’étais bien. Je savais que j’allais gagner car cette aventure était taillée pour moi. Je suis en colère», a-t-il conclu, conscient d’avoir très peu de chance d’être repris dans une future édition de Koh-Lanta.

 

Je retiens une phrase : « On aurait dit un épisode des Anges de la téléréalité »

 

En effet ... :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca doit être le même article que Nice Matin.

On va le croire sur parole, lui était grand et fort, il était là pour l'aventure, les autres non  mais c'est ce qu'on entend aussi des candidats habituels et quand on voit la différence entre les paroles et les actes :siffle:

Ca fait deux éditions qu'on essaie de nous accoupler Jérémy et Candice. Dès qu'ils s'éloignaient un peu, les candidats jactaient comme des midinettes fleur bleue  :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×