Jump to content

Les rois de la petite reine


Recommended Posts

Cétones, AUT, corticoïdes : Thibaut Pinot se lâche sur les pratiques du peloton

Dans une interview fleuve accordée à L'Equipe, le grimpeur franc-comtois regrette la trop grande clémence des instances à l'égard de certaines pratiques.

 

title-1612865631.jpg Thibaut Pinot, ici lors du Tour de France 2020, qu'il a bouclé à une anonyme 29e place au général. Photo Marco BERTORELLO / AFP
 
 

Thibaut Pinot sans filtre. Dans une interview fleuve accordé au journal L'Equipe [contenu payant], le coureur franc-comtois n'élude aucun sujet : son calvaire au Tour de France 2020, ses ambitions pour 2021, le passage à la trentaine qu'il a mal vécu, son caractère...

"Toujours dans un cyclisme à deux vitesses"

Mais le leader de la Groupama-FDJ aborde aussi un sujet qui va sans doute en fâcher quelques-uns dans le peloton : en racontant qu'il avait dû subir une infiltration cet hiver pour soigner son mal de dos, Pinot s'est épanché sur les pratiques "médicales" en vigueur dans le milieu : corticoïdes, cétones, autorisations à usage thérapeutique (AUT)...

"On est toujours dans un cyclisme à deux vitesses", déplore Pinot, pour qui une infiltration, en période de compétition, n'aurait pas été une option.

D'un point de vue éthique, j'ai toujours été contre. Là, on était dans une période totalement hors compétition, en plein hiver. Jamais je n'aurais fait ça entre deux courses.

Thibaut Pinot

Mais selon lui, tous les coureurs du peloton ne disposent pas de la même éthique.

"On sait qu'on ne suit pas tous les mêmes règles, c'est ça qui est dommage. Déjà entre ceux qui sont MPCC (membres du Mouvement pour un cyclisme crédible) et ceux qui ne le sont pas, c'est de trop", estime le coureur de 30 ans.

"Pourquoi les fioles de cétones, il les garde dans les poches ?

"Un mec qui a une AUT n'a rien à faire sur un vélo. Il n'est pas apte à être en compétition. Je ne comprends pas que les mecs fassent du vélo sous cortisone", déclare-t-il encore.

Il fait aussi part de suspicion concernant les cétones : "Pourquoi les coureurs continuent de jeter leurs bidons dans la nature et par contre, les petites fioles de cétones, ils les gardent dans les poches ? Je ne comprends pas."

Fataliste, Pinot avoue qu'il n'a même pas l'envie d'évoquer le sujet avec les instances : "Je n'ai pas le pouvoir, je ne suis pas grand-chose, une petite pièce d'un puzzle".

Mais pour autant, il ne ressent pas vraiment d'injustice : "Je suis très heureux comme ça, ma vie me va très bien", assure le vainqueur du Tour de Lombardie 2018.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 616
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Adieu Poupou   

J'espère qu'il parle seulement de l'interdiction de public . Si c'est l'interdiction des secteurs pavés aux coureurs, ce n'est pas la peine de faire la course cette année

Il y a quelques jours, DSM (la sunweb) présentait son maillot avec Hirschi et Bardet. Hirschi a mis fin  à son contrat     

Posted Images

Ils ne se sont pas moqué de lui chez BMW:a0132: La version de base à plus de 80mille €uros:swoon1:

 

Le joli cadeau de BMW à son partenaire Remco Evenepoel

Cyclisme

Rédaction en ligne

Publié le - Mis à jour le

Alors qu'il a pu recommencer les entrainements sur son vélo ce lundi, Remco Evenepoel a reçu un joli cadeau de la part de l'un de ses partenaires.

Le joli cadeau de BMW à son partenaire Remco Evenepoel
© BELGA

 

En effet, le garage BMW Le Couter & Lemmens vient de lui offrir le nouveau BMW X5 xDrive45e Plug-in Hybrid.

Partenaire de l'équipe Deceuninck - Quick-Step depuis deux années, le garage a tenu à offrir à la pépite du cyclisme belge un véhicule qui correspond à ses qualités que sont l'efficacité et la puissance. 

Le garage BMW est enthousiasmé par ce partenariat avec Remco Evenepoel: "La sportivité et l'énergie du jeune Remco correspondent clairement aux valeurs fondamentales de BMW. Remco et nos employés font de leur mieux chaque jour pour être le leader et la référence". 

 

6023b6b29978e227df02ee52.jpg
© BMW Le Couter & Lemmens
6023b6b89978e227df02ee53.jpg
© BMW Le Couter & Lemmens
  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Tour de La Provence : Bernal s’invite à la rentrée d’Alaphilippe

Le champion du monde Julian Alaphilippe fait sa rentrée ce jeudi dans le sud de la France, dans la roue du favori de l'épreuve Egan Bernal.

 

title-1612996583.jpg Julian Alaphilippe. Photo Dirk WAEM/AFP
 
 

Un arc-en-ciel en Provence : le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quickstep) enfile pour la première fois de l’année son maillot de champion du monde de jeudi à dimanche sur le 6e Tour de La Provence, qui accueille aussi un invité de dernière minute et de prestige, le Colombien Egan Bernal (Ineos Grenadiers).

Sacré le 27 septembre dernier sur le circuit d’Imola, Alaphilippe n’avait que peu profité de sa nouvelle tunique arc-en-ciel. Après Liège-Bastogne-Liège (5e) et la Flèche Brabançonne (1er), il avait été contraint à l’abandon sur le Tour des Flandres le 18 octobre, pris dans une chute avec un motard.

Verdict : fracture du poignet droit. Près de quatre mois plus tard, il effectue sa rentrée en France, pour la première fois de sa carrière professionnelle.

«Je n’ai jamais débuté une saison en France, ça va être une première, c’est top! J’ai vraiment envie de faire briller ce maillot arc-en-ciel et de me faire plaisir», a-t-il expliqué il y a quelques semaines.

L'étape-reine au Ventoux samedi

'Alaf' pourra d’entrée mettre à profit ses qualités de puncheur lors des arrivées de Six-Fours-les-Plages jeudi et de Manosque vendredi, mais l’étape reine interviendra samedi sur les pentes du Mont Ventoux, avec un final au chalet Reynard (14,6 km à 7,6%), où Nairo Quintana avait forgé son succès l’an dernier.

Le Colombien ne défend pas son titre et laisse la place de leader d’Arkea-Samsic au Français Warren Barguil. Mais c’est l’un de ses compatriotes, Egan Bernal, qui fait office de favori.

Invité surprise, le vainqueur du Tour de France 2019 sort d’une Etoile de Bessèges contrastée : membre de l’échappée victorieuse vendredi à Bessèges, il avait terminé les étapes suivantes en roue libre (64e à 6:04 au général).

Dimanche, les sprinteurs sortis frustrés de l’Etoile (Coquard, Bouhanni) ou en reprise (Démare) auront quant à eux une occasion en or d’ouvrir leur compteur de victoires cette saison, à Salon-de-Provence.

Ce qu'il faut savoir

Les étapes

Jeudi (1re étape) : Aubagne - Six-Fours-les-Plages (182,3 km)
Vendredi (2e étape) : Cassis - Manosque (174,6 km)
Samedi (3e étape) : Istres - Chalet Reynard (153,9 km)
Dimanche (4e étape) : Avignon - Salon-de-Provence (163,2 km)

Les équipes

AG2R Citroën, Astana, Bahrain, Bora Hansgrohe, Cofidis, Deceuninck-Quickstep, Groupama-FDJ, Ineos Grenadiers, Lotto-Soudal, Movistar, DSM, Qhubeka-Assos, Trek-Segafredo, UAE Team Emirates, Arkea-Samsic, B&B Hôtels, Delko, Total Direct Energie, Saint-Michel Auber 93, Xelliss-Roubaix Lille Métropole.

Le palmarès

2020 : Nairo Quintana (COL)
2019 : Gorka Izagirre (ESP)
2018 : Alexandre Geniez (FRA)
2017 : Rohan Dennis (AUS)
2016 : Thomas Voeckler (FRA)

 

À voir sur la chaine l Équipe ce jeudi à 13:30 en direct.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Matteo Trentin critique l'attitude des coureurs sur la sécurité: "Passez moins de temps sur TikTok"

Cyclisme

G. Co.

Publié le - Mis à jour le

L'Italien estime que les critiques des coureurs sur les nouvelles règles instaurées par l'UCI pour garantir davantage de sécurité sont plutôt malvenues car ces derniers avaient été prévenus il y a plusieurs semaines

Matteo Trentin critique l'attitude des coureurs sur la sécurité: "Passez moins de temps sur TikTok"
© BELGA

Les modifications du règlement validées par le Comité Directeur de l'UCI ces derniers jours pour améliorer la sécurité des courses cyclistes ont reçu une volée de bois vert de la part de nombreux coureurs. Au centre des critiques, l'interdiction d'utiliser certaines positions à vélo comme la position 'Mohoric' en descente ou la position aérodynamique où seuls les avant-bras reposent sur le guidon.

Au centre de ces critiques, l'argumentation des coureurs est souvent la même : les décideurs de l'UCI ne connaissent pas assez le vélo et les coureurs n'ont pas été concertés, ce qui serait un comble pour ce genre de décisions.

Sauf que Matteo Trentin prétend le contraire. L'Italien, membre de la formation UAE Team Emirates, avait été désigné représentant des coureurs, aux côtés de Philippe Gilbert, pour une série de réunion avec l'UCI, avec pour thème la sécurité en novembre et décembre dernier. Les critiques des coureurs sont pour lui plutôt malvenues dans ce cas précis : "Personne ne peut dire qu'il n'a pas été informé", a expliqué l'Italien au site Cyclingnews.

"Tweeter qu'ils n'étaient pas informés est facile, mais des emails ont été envoyés à environ 800 coureurs et je peux vous dire que seuls 16 d'entre eux ont téléchargé les informations. Si quelqu'un n'était pas d'accord avec ce qui était sur la table, il a eu de nombreuses occasions de le faire mais il n'y a eu aucune réponse à ce moment", a poursuivi l'Italien, déçu de la réaction des coureurs.

"Je suis très en colère avec ce qui est dit maintenant. Peut-être que les coureurs devraient passer moins de temps sur TikTok et être plus proactifs quand il s'agit de rendre le cyclisme plus sûr", a conclu l'ancien double vainqueur d'étape du Tour de France, qui aura sans doute l'occasion de revenir sur ces incidents avec ses collègues dans les prochains jours puisqu'il reprend la saison ce jeudi sur le Tour de Provence.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Parlant de sécurité c'est fou ce truc ...

 

 

 

«Veuillez protéger les coureurs de tels dangers!»: l’arrivée de la première étape du Tour de Provence vivement critiquée

Photo twitter @BarberoCbc

 

Photo twitter @BarberoCbc
 

L’Union cycliste internationale s’est fait remarquer dernièrement en annonçant de nouvelles mesures liées à la sécurité en course. Jet de bidons, positions sur le vélo et barriérage : tout ceci sera scrupuleusement regardé. Mais le torchon brûle entre l’UCI et les coureurs, ces derniers estimant que le problème n’est pas suffisamment pris au sérieux. La preuve lors de la première étape du Tour de Provence ce jeudi.

 

Dans la phase finale de l’épreuve, les cyclistes, lancés en plein sprint, ont dû éviter certains îlots qui n’étaient visiblement pas marqués. « Nous devrions d’abord nous soucier de ce qui compte vraiment », a commenté l’Espagnol Carlos Barbero, coureur pour la formation Qhubeka – Assos. « Deux îlots non marqués dans le dernier kilomètre… C’est dommage qu’on retrouve ces choses à 100 km de la ligne d’arrivée, mais dans les derniers kilomètres avec le cardio à plein régime, c’est un piège qui se termine par une chute. »

 

 

 

The Riders Union, le syndicat des coureurs, dénonce également cette situation. « Chers organisateurs, les coureurs sont les meilleurs ambassadeurs pour vos événements. Ils savent manier leur vélo, même à la limite, mais ne les poussez pas au-delà. Veuillez les protéger de tels dangers ! »

 

Le patron de Flanders Classics Thomas Van den spiegel a de son côté commenté que l’absence de signalisation était « incompréhensible ».

  • Confused 1
Link to post
Share on other sites

Tour de la Provence : doublé Ineos au Mont Ventoux, Alaphilippe troisième

Ivan Sosa (Ineos) a gagné l'étape reine du Tour de la Provence, ce samedi au Mont Ventoux, et s'empare du maillot de leader. Le Colombien devance devance son compatrioté et équipier Egan Bernal. Julian Alaphilippe complète le podium.

Sosa a devancé de 15 secondes son leader et compatriote Egan Bernal, qui s'est chargé de contenir Julian Alaphilippe dans les dernières rampes du Mont chauve avant de déposer le Français dans le final pour assurer un doublé à Ineos.

Le champion du monde français doit finalement se contenter de la troisième place du jour, à 18 secondes de Sosa. Il est le seul coureur tricolore à avoir pris place dans le top 10.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Le Colombien Ivan Sosa (Ineos-Grenadiers) a remporté dimanche le Tour de La Provence cycliste à l’issue de la quatrième et dernière étape disputée entre Avignon et Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) sur 163,2 kilomètres.

Au classement général, il devance de 18 secondes le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quickstep), qui a pris trois secondes de bonification en début de journée, et de 19 secondes son compatriote et coéquipier Egan Bernal.

L’Allemand Phil Bauhaus (Bahrain) s’est adjugé la dernière étape au sprint, devant l’Italien Davide Ballerini (Deceuninck-Quickstep) et le Français Nacer Bouhanni (Arkea-Samsic).

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Tour du Var et des Alpes-Maritimes: Greg Van Avermaet devancé au sprint par Bauke Mollema, qui remporte la première étape

Belga

Publié le - Mis à jour le

Bauke Mollema (Trek-Segafredo) a remporté la première étape du Tour du Var et des Alpes-Maritimes cycliste (2.1) vendredi entre Biot et Gourdon (186,8 km). Le Néerlandais a devancé Greg Van Avermaet (AG2R Citroën) et le Français Valentin Madouas (Groupama-FDJ) au sprint.

Tour du Var et des Alpes-Maritimes: Greg Van Avermaet devancé au sprint par Bauke Mollema, qui remporte la première étape
© Belga

 

Dès les premiers kilomètres, un groupe de cinq coureurs s'isolait en tête du peloton: Flavien Maurelet (St-Michel-Auber 93), Otto Vergaerde (Alpecin-Fenix), Tom Wirtgen (Bingoal-Wallonie-Bruxelles), Jérémy Leveau (Xelliss-Roubaix Lille Métropole) et Oscar Cabedo Carda (Burgos-BH). L'échappée compta jusqu'à cinq minutes d'avance avant de voir le peloton réduire l'écart sous l'impulsion d'Ineos Grenadiers et Trek-Segafredo.

Le peloton accélérait dans la première des trois ascensions vers Gourdon mais ne parvenait pas à faire descendre l'écart sous les deux minutes. C'est finalement dans la deuxième montée vers Gourdon que le peloton parvenait à refaire son retard et reprendre l'échappée. Dans la descente, Oliver Naesen (AG2R-Citroën) tentait sa chance mais était rapidement repris.

Dans l'ascension finale, Quentin Pacher (B&B Hotels P/B KTM) tentait sa chance en solitaire mais était repris à 2,8 kilomètres de l'arrivée. La victoire finale se jouait au sprint et Bauke Mollema (Trek-Segafredo) se montrait le plus rapide devant Greg Van Avermaet (AG2R Citroën) et Valentin Madouas (Groupama-FDJ). Le Néerlandais, 34 ans, décroche ainsi sa première victoire de la saison, la 15e de sa carrière.

Samedi, la deuxième étape mènera le peloton autour de Fayence pour une étape de 168,9 km.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Tour des Alpes-Maritimes et du Var : Woods prend le pouvoir lors de la 2e étape

Le Canadien Michael Woods (Israel Start-Up Nation) a remporté samedi la deuxième étape du Tour des Alpes-Maritimes et du Var cycliste, disputée sur 168,9 km autour de Fayence (Var).

 

title-1613835910.jpg Michael Woods. Marco BERTORELLO / AFP
 
 

Au sommet du mur de Tourrettes-Fayence, il a devancé le Néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo), vainqueur vendredi, de deux secondes. L’Equatorien Jhonatan Narvaez (Ineos Grenadiers) est arrivé troisième.

 

 

Au classement général, Woods s’empare du maillot mimosa de leader devant Mollema, pour une seconde, et le Français David Gaudu (Groupama-FDJ), devancé de six secondes.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Tour des Alpes-Maritimes et du Var : Brambilla s'impose, Pinot s’inquiète

Le 53e Tour des Alpes-Maritimes et du Var cycliste s’est terminé dimanche par le triomphe au général de l’Italien Gianluca Brambilla (Trek-Segafredo), qui s’est offert en solitaire à Blausasc (Alpes-Maritimes) la 3e et dernière étape courte (134,7 km), montagneuse et mouvementée.

 

title-1613929148.jpg Gianluca Brambilla. Photo : Luk BENIES / AFP
 
 

«Oui, c’était un peu dur aujourd’hui», a confié le grimpeur franc-comtois (50e) qui a coupé la ligne avec plus de douze minutes de retard sur Brambilla. En proie à des problèmes latents au dos, il a aussi sous-entendu que la douleur s’était réveillée. «C’est pas top», a-t-il répondu en faisant la moue. «J’étais venu ici pour avoir quelques réponses. J’en ai. Je ne sais pas si c’est inquiétant. On va en parler tranquillement, pas comme ça. Mais aujourd’hui, ce n’était pas très bon».

Vendredi à Gourdon (Alpes-Maritimes) puis samedi à Fayence (Var), Pinot avait terminé dans le groupe des favoris. Il restait encore en course pour la victoire au général dimanche matin.
Sans Pinot, la Groupama-FDJ a dynamité la course à l’avant, en plaçant trois de ses coureurs dans une échappée au long cours de douze hommes.

A Bruno Armirail la charge de la mener le plus loin possible pour favoriser les desseins de Rudy Molard et Valentin Madouas, qui avaient encore des velléités au général, et à David Gaudu le soin de surveiller les autres favoris dans le peloton.

 

Mais la stratégie a échoué quand Brambilla a attaqué à trois kilomètres du sommet du col de la Madone de Gorbio, situé à 24 kilomètres du but. Madouas l’a bien suivi, mais le fait qu’il ait collaboré avec l’Italien avant d’être lâché a provoqué le courroux de Gaudu à l’arrivée.

«Le plus fort a gagné», a dédramatisé Molard. «Tactiquement, on s’est peut-être fait avoir. C’est un peu bête mais c’est quand même bien. On ne va pas rester fâchés», a tempéré Gaudu à la descente du podium.

Brambilla a franchi la ligne treize secondes avant le Britannique Tao Geoghegan Hart (Ineos Grenadiers, 2e), l’Australien Ben O’Connor (AG2R Citroën), Rudy Molard et Valentin Madouas, tous issus de l’échappée. Cinq secondes plus tard, le groupe du maillot mimosa Michael Woods, qui comptait à peine cinq unités, arrivait.

Au général, Brambilla l’emporte devant les deux autres vainqueurs d’étape de cette 53e édition: le Canadien Michael Woods (Israel Start-Up Nation) est deuxième à 5 secondes et le Néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo) est troisième à 6 secondes. La Groupama-FDJ quitte les hauteurs de Monaco avec un tir groupé (Molard 4e, Gaudu 6e, Madouas 7e) et des questions sur l’état de santé de Pinot (35e).

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

 Le Tour du Jura sera diffusé en intégralité à la télévision

La montée en puissance de l'épreuve jurassienne se poursuit avec l’officialisation de la diffusion de la course en direct sur la Chaîne L’Équipe , le canal 21 de la TNT. La Classique Grand Besançon - Doubs, programmée la veille, sera également retransmise.

 

title-1613990978.jpg La Classique Grand Besançon - Doubs et le Tour du Jura (16 et 17 avril) seront diffusés en clair et en direct sur la Chaîne L’Équipe.  Photo Progrès /Philippe TRIAS
 
 

Le Tour du Jura va vraiment changer de braquet cette année pour sa 15e édition. Ces derniers mois, l’épreuve cycliste avait déjà annoncé de belles évolutions : son changement de format d’abord (en mode Classique d’un jour le 17 avril), puis son intégration pour la première fois au circuit UCI Europe Tour , ce qui lui permettra d’accueillir les meilleures équipes professionnelles françaises et internationales.

Ce lundi 22 février, la montée en puissance se poursuit avec l’officialisation de la diffusion de la course en direct sur la Chaîne L’Équipe , le canal 21 de la TNT. Une chaîne qui vient par exemple de diffuser les championnats du monde de biathlon ou encore le Super Bowl, la grande finale du championnat de football américain.

La Classique Grand Besançon - Doubs, programmée la veille, sera également retransmise. Une information confirmée ce lundi au Progrès par Jérôme Saporito, le directeur du pôle TV de la chaîne. Un partenariat signé pour un an, pour l’instant.

Quatre heures de direct

« Les 16 et 17 avril, ces deux courses seront diffusées en intégralité et en clair. Nous partirons sur 4 heures de direct chaque jour », dévoile Jérôme Saporito. « Ce qui nous intéresse aussi c’est de déplacer les plateaux de « Ça va frotter », l’émission qui entoure les courses de vélo. Patrick Chassé, Claire Bricogne, Christophe Riblon et Cyrille Guimard seront sur place pour faire vivre ces épreuves. L’objectif est de parler de la course, de faire réagir les coureurs, mais aussi de mettre en lumière la région et le patrimoine », souligne-t-il.

« C’est un pari »

Une diffusion qui devrait offrir un joli coup de projecteur sur le département : « C’est une première donc c’est un pari pour nous et pour les organisateurs. Sur le Tour de la Provence on a, par exemple, enregistré un pic à 1,3 million de téléspectateurs. Nous n’avons évidemment pas d’historique par rapport au Tour du Jura mais on veut faire grimper l’appétit des téléspectateurs pour cette course et les paysages qui l’entourent », confie le directeur du pôle TV de la Chaîne L’Équipe.

Une nouveauté qui pourrait aussi être un argument de poids pour attirer les meilleurs coureurs du peloton. Pour l’heure, les organisateurs du Tour du Jura n’ont pas encore dévoilé la liste des équipes sélectionnées.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Alaphilippe, Van Avermaet, Terpstra: les équipes dévoilent leur sélection pour le Nieuwsblad

Cyclisme

G. Co.

Publié le - Mis à jour le

À 5 jours de la course d'ouverture du calendrier cycliste, les sélections tombent petit à petit.

Alaphilippe, Van Avermaet, Terpstra: les équipes dévoilent leur sélection pour le Nieuwsblad
© BELGA

Le Circuit Het Nieuwsblad, course d'ouverture du calendrier belge, ouvrira la saison des classiques ce samedi. À cinq jours de la première classique flandrienne de l'année, les équipes annoncent petit à petit leurs sélections.

Parmi ces équipes, on retrouve une sélection Deceuninck-Quick Step très solide. Emmenée par le champion du monde Julian Alaphilippe qui découvrira le Nieuwsblad, l'équipe belge alignera également Zdenek Stybar, Yves Lampaert ou encore Kasper Asgreen. Double vainqueur d'étape sur le Tour de La Provence, Davide Ballerini, le Français Florian Sénéchal et le Belge Tim Declercq complètent la sélection Deceuninck-Quick Step.

 

 

 

L'équipe AG2R La Mondiale alignera du lourd avec le duo Greg Van Avermaet - Oliver Naesen. Deux autres Belges, Lawrence Naesen et Gijs Van Hoecke seront également de la partie.

 

 

 

Invitée sur ce Circuit Het Nieuwsblad en tant que ProTeam, l'équipe Total Direct Energie emmènera une sélection expérimentée avec Niki Terpstra, Edvald Boasson Hagen, Damien Gaudin et Adrien Petit. Quatrième du Tour des Flandres il y a quatre mois et demi, Anthony Turgis va tenter de confirmer ce bon résultat sur la première classique flandrienne de la saison.

 

 

 

Une fois n'est pas coutume, la formation Movistar viendra sur les routes flamandes avec des ambitions. Trois leaders sont désignés : l'habitué Imanol Erviti, le nouveau venu Ivan Garcia Cortina et le jeune Belgo-suisse Johan Jacobs.

 

 

 

Si la formation Jumbo-Visma n'a pas encore été dévoilée, on le sait, elle n'alignera pas Wout Van Aert. Le Belge reprendra le samedi suivant sur les Strade Bianche. En revanche, Mathieu van der Poel, qui n'était pas non plus prévu sur la première épreuve belge de la saison pourrait finalement s'y aligner. Suite retrait de son équipe du UAE Tour, dont il avait remporté la première étape, à cause d'un contrôle positif au coronavirus d'un membre du staff, le Néerlandais et ses équipiers ont tous effectué un test qui s'est révélé négatif avant de revenir en Belgique ce mardi.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Tour d’Italie 2021: le parcours dévoilé

La prochaine édition du Giro a été présentée mercredi à Milan en Italie. La 104e édition de la compétition partira de Turin le 8 mai. Ce qu’il faut savoir.

title-1614186551.jpg Le Français Romain Bardet sera attendu sur le départ du Giro 2021. Photo Marco BERTORELLO / AFP
 
 

Le Zoncolan, les grands mythes des Dolomites et les Strade bianche: le Giro 2021 respecte les classiques. Le départ est fixé le 8 mai à Turin et l’arrivée programmée le 30 mai à Milan.

 Le parcours, a été présenté mercredi à Milan à moins de deux mois du coup d’envoi qui honorera le 160e anniversaire de l’unification du pays. Deux chronos individuels sont prévus les premiers et derniers jours, pour un total de moins de 40 kilomètres.

Les Français Pinot et Bardet attendus

Ce Tour d’Italie fait la part belle à la montagne et devrait attirer des grimpeurs d’élite, comme le Colombien Egan Bernal et les Français Thibaut Pinot et Romain Bardet.

 La première semaine est consacrée à la descente rapide vers le sud jusque dans les Pouilles (Foggia), sans aller dans le pied de la botte italienne, avant l’amorce de la remontée en direction de Campo Felice et un final non-goudronné dans les Abruzzes puis dans l’Ombrie.

 Au lendemain de la première journée de repos, les organisateurs ont prévu un grand «show» : 35 kilomètres de «Strade bianche» toscanes, des routes non goudronnées, sur les 70 derniers kilomètres menant à Montalcino, l’un des grands sites vinicoles de la péninsule.

 L’étape-reine dans les Dolomites

Le Zoncolan, l’une des montées les plus dures d’Europe escaladée cette fois par son versant est, est abordé à la fin de la deuxième semaine de course, deux jours avant l’étape-reine des Dolomites, la «tappone» prévue le 24 mai.

Les coureurs devront ensuite faire face à une trilogie de grands cols historiques (Fedaia, Pordoi, Giau) jusqu’à Cortina d’Ampezzo. Une étape massacrante, qui affiche un dénivelé positif global de... 5.700 mètres !

La troisième semaine privilégie la nouveauté dans le nord du pays. Avec trois arrivées au sommet, la plus éprouvante se jouera à l’occasion d’une incursion en Suisse par le San Bernardino et le Col du Splügen avant d’arriver à l’Alpe Motta.

Giro 2021 : les cinq journées déterminantes à suivre


19 mai: le show des Strade bianche
Pérouse - Montalcino, 163 km
Grand spectacle en perspective. La 11e étape emprunte 35 kilomètres des «Strade bianche», les chemins de terre blanche qui donnent leur nom à une classique de plus en plus prisée en début de saison.
 
22 mai: le monstre du Frioul
Cittadella - Monte Zoncolan, 205 km
La 14e étape revient au Zoncolan, la montagne-totem du Frioul découverte au début des années 2000. Mais, cette fois, le peloton du Giro abordera le monstre par son versant est.
 
24 mai: le mythe des Dolomites
Sacile - Cortina d’Ampezzo, 212 km
Trois cols qui appartiennent à l’histoire centenaire du Giro sont au programme de cette 16e étape dans les Dolomites.
 
29 mai: la dernière montée
Verbania - Alpe Motta, 164 km
Dernière journée de montagne avec deux cols à plus de 2.000 mètres d’altitude. Le retour en Italie mène à une dernière montée en direction de l’Alpe Motta. Côté chiffre, 4.800 mètres de dénivelé positif.
 
30 mai: le verdict du chrono
Senago - Milan, 29,4 km
Le parcours de ce contre-la-montre tout à fait plat conduit de Segano, au nord de la métropole milanaise, en plein centre-ville.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Nieuwsblad : Davide Ballerini s'impose au sprint dans une course d'ouverture surprenante, Vanmarcke 3e

 

 

 

L'Italien Davide Ballerini a remporté ce samedi le Nieuwsblad, la course d'ouverture du calendrier cycliste belge, sur 200,5 km entre Gand et Ninove, récompensant l'énorme travail de son équipe Deceuninck-Quick Step. Il s'est imposé au sprint devant Jake Stewart et Sep Vanmarcke.

 

Julian Alaphilippe a tenté de fausser compagnie au groupe des favoris à 32 kilomètres de l'arrivée, dans le Berendries. Le champion du monde a placé une attaque que personne n'a pu suivre mais a été rejoint au pied du mur de Grammont où a lieu un regroupement général. C'est donc un groupe assez important qui s'est présenté à Ninove pour se dispuetr la victoire. Bien emmené par ses équipiers, Davide Ballerini a remporté le sprint en surclassement.

 

Davide Ballerini, 26 ans, remporte la plus belle victoire de sa carrière riche de 7 victoires désormais et la 3e cette saison après ses deux succès au Tour de la Provence. C'est aussi la 5e victoire de la formation de Deceuninck-Quick Step cette saison qui aura négocié la course de main de maître.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.