Jump to content

Les rois de la petite reine


Recommended Posts

  • Replies 527
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Adieu Poupou   

Bon courage, il restera personne à la fin vu les symptômes...     

J'espère qu'il parle seulement de l'interdiction de public . Si c'est l'interdiction des secteurs pavés aux coureurs, ce n'est pas la peine de faire la course cette année

Posted Images

Tour des Flandres : fracture de la main pour Alaphilippe

 

 

Le verdict est tombé. Après avoir chuté ce dimanche lors du Tour des Flandres, le champion du monde français Julian Alaphilippe souffre d’une fracture de deux métacarpes (2 et 4) de la main droite. Il sera opéré lundi, comme l’indique son équipe, la Quick-Step. Julian Alaphilippe, 28 ans, a heurté une moto suiveuse à 35 km de l’arrivée, alors qu’il faisait partie du groupe de tête avec deux autres coureurs. La durée de son indisponibilité n'a pas été communiquée. Elle se comptera à n'en pas douter en semaines... 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Tour d’Espagne : neige et coronavirus sur la route du maillot rouge

La double menace du Covid-19 et de la neige planent sur le Tour d’Espagne transformé en course d’obstacles pour les aspirants au maillot rouge. À commencer par Primoz Roglic, grand battu du Tour de France et vainqueur de l’édition 2019, qui s’élance avec le dossard de favori mardi à Irun dans le Pays basque.

 

title-1603118254.jpg Battu sur le Tour de France, Primoz Roglic vise le doublé sur la Vuelta. Photo Ander GILLENEA / AFP
 
 

Le Tour d'Espagne s'élance mardi à Irun (Pays basque) dans l'incertitude la plus totale.

À la situation sanitaire versatile, illustrée par le quasi bouclage de Madrid, où la Vuelta doit se conclure le 8 novembre, est venue s’ajouter l’hypothèque de la météo.

Reporté de deux mois et raccourci de ses trois étapes initiales prévues aux Pays-Bas en raison de la pandémie, le 75e Tour d’Espagne tremble déjà de froid.

À une semaine du grand départ, la neige a recouvert le Tourmalet (2 115 m d’altitude), théâtre de l’arrivée de la sixième étape dimanche et premier moment de vérité de cette Vuelta.

De quoi épaissir le brouillard autour de la dernière course de trois semaines de l’année.

Toujours en cours, le Giro a perdu deux de ses favoris, Simon Yates et Steven Kruijswijk, sur tests positifs au coronavirus. Et par précaution, leurs équipes, dont Jumbo, celle de Roglic, se sont retirées du Tour d’Italie.

Une situation à laquelle doit se préparer le Tour d’Espagne. Pour éviter les risques, neuf ascensions seront interdites au public, dont les sept arrivées au sommet.

Revanche de Roglic ?

La recette, appliquée lors du Tour de France là où le virus circulait le plus, lui avait permis de passer entre les gouttelettes.

Les deux épreuves ont en commun d’être organisées par ASO, via sa filiale Unipublic dans le cas de la Vuelta. De quoi espérer un scénario similaire dans la péninsule ibérique? Pas au classement général, doit songer Primoz Roglic.

Le champion de Slovénie, déchu du maillot jaune à la veille de l’arrivée de la Grande boucle à Paris après onze jours dans l’étoffe dorée, a un douloureux souvenir à reléguer dans la cave de ses pensées, avant de remettre son vélo au garage pour de bon en 2020.

Avec deux équipiers de luxe, Sepp Kuss et George Bennett, et Tom Dumoulin en coleader, «Rogla» peut compter une nouvelle fois sur une équipe façon Avengers autour de lui.

"Notre équipe se présente au départ avec deux favoris pour la victoire finale, dont le tenant du titre, plastronne son directeur sportif Grischa Niermann. On peut être sûrs que les autres équipes nous surveilleront".

Au premier rang desquelles, Ineos. L’ex-Team Sky, dépassé par les hommes en jaune et noir en France, se déplace en Espagne du lauréat du Giro 2019 Richard Carapaz en leader, accompagné de l’homme aux quatre Tours de France, Chris Froome, qui y dispute sa dernière course sous le maillot de l’équipe britannique.

Une première semaine décisive

Au-delà du duel Jumbo-Ineos, l’étonnant Alexandr Vlasov peut créer la sensation dans une Vuelta habituée aux vainqueurs inattendus (Aru en 2015, Horner en 2013).

Le jeune Russe de 24 ans, une des révélations de cette saison (podium du Tour de Lombardie, victoires dans le Tour d’Emilie et le Mont Ventoux Dénivelé Challenge) s’est reporté sur l’Espagne après son abandon dès la 2e étape du Giro.

À domicile, Movistar a une carte à jouer avec son leader espagnol Enric Mas, surprenant 5e du Tour de France, qui sera épaulé par le vétéran Alejandro Valverde.

Et si - plus encore que d’ordinaire avec ce calendrier condensé - la Vuelta doit tourner à la consolante de la Grande boucle, pourquoi ne pas imaginer Thibaut Pinot s’illustrer, après la déception du Tour, où une chute dès le premier jour a ruiné ses ambitions.

Il ne faudra pas de retard à l’allumage en Espagne. Une arrivée au sommet ouvre le Tour d’Espagne avec une montée finale de 5,3 km et 7,7% de pente moyenne à Eibar dès mardi.

"Les trois premières étapes sont montagneuses, observe même Grischa Niermann. Donc il faudra être fort dès le départ. La 6e étape arrive ensuite. Selon moi, c’est l’étape reine, avec son arrivée au col du Tourmalet. À mon avis, la semaine la plus importante de la Vuelta sera la première semaine."

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Tour d'Italie : Fernando Gaviria (UAE-Team Emirates) testé positif au Covid-19

Cyclisme

Belga

Publié le - Mis à jour le

 

Fernando Gaviria (UAE-Team Emirates) a été déclaré positif au Covid-19 lors la campagne de tests de détection effectuée lundi à l'occasion de la journée de repos du Giro, a indiqué son équipe mardi. Le Colombien ne prendra pas le départ de la 16e étape mardi à Udine.

Tour d'Italie : Fernando Gaviria (UAE-Team Emirates) testé positif au Covid-19
© BELGA

 

Fernando Gaviria, qui est asymptomatique, a été directement mis en quarantaine. Les autres coureurs et membres du staff de la formation UAE-Team Emirates ont été testés négatifs. Ils vont passer un nouveau test mardi.

C'est la deuxième fois que Fernando Gaviria est testé positif au coronavirus. Le sprinter colombien de 26 ans avait été un des premiers coureurs positifs au Covid-19 fin février au Tour des Emirats araves unis, qui avait été interrompu après cinq étapes le 27 février dernier

Un autre cas de coronavirus a été détecté lundi chez un membre du personnel de l'équipe AG2R La Mondiale lors de cette vague de 492 tests, ont annoncé les organisateurs du Giro et l'Union cycliste internationale (UCI).

Trois coureurs auparavant (Simon Yates, Steven Kruijswijk, Michael Matthews) avaient été déclarés positifs au Covid-19 depuis le départ du Giro le 3 octobre.

Deux équipes, Mitchelton-Scott (Yates) et Jumbo-Visma (Kruijswijk), se sont retirées la semaine dernière de la course.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Il devrait peut être préparer sa saison pour les courses d'un jour :a0141:

 

 

Vuelta : Thibaut Pinot abandonne avant la troisième étape

 

La Vuelta se termine déjà pour Thibaut Pinot. Le grimpeur français ne prendra pas le départ de la 3e étape, ce jeudi, à Lodosa, a annoncé la Groupama-FDJ dans un communiqué. Insuffisamment remis de ses douleurs au dos depuis le Tour de France, le coureur de la formation Groupama-FDJ, qui se présentait comme équipier de David Gaudu et pour gagner des étapes, abandonne le Tour d'Espagne et met fin à sa saison. Le Franc-Comtois, qui occupait la 63e place au classement général, a souffert pendant les deux premières étapes de cette 75e édition en perdant 10 minutes dès la première étape et 15 minutes sur le leader Primoz Roglic mercredi. 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Skorpio a dit :

les courses d'un jour

Oui, car vu ses résultats

Tour de France

8 participations

Tour d'Espagne

3 participations

Tour d'Italie

2 participations

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Giro : la 19e étape raccourcie après la protestation de plusieurs équipes

 

title-1603458487.jpg Le leader du classement général Wilco Kelderman. LUCA BETTINI/AFP
 
 

Le peloton du Giro de mauvaise humeur: une manifestation des coureurs a entraîné une diminution drastique de la 19e étape, raccourcie de plus d’une centaine de kilomètres, par rapport à son excessive longueur de départ, vendredi à Morbegno (nord).

Au lendemain de l’étape-reine par sa grande difficulté et sa durée, plus de six heures de selle en haute montagne, le Giro a basculé dans sa tradition de la polémique. Sous la pluie battante, la majorité du peloton a refusé de s’élancer pour 258 kilomètres, la longueur du parcours de plaine prévu jusqu’à Asti dans le Piémont.

Adam Hansen, l’Australien de l’équipe Lotto qui en est à son 29e grand tour, a résumé la situation: «Nous n’avons pas accepté de partir. Nous avons négocié avec l’organisateur pour raccourcir l’étape afin que la course puisse encore avoir lieu.»

La négociation, tardive, a débouché sur des scènes chaotiques puisque plusieurs bus d’équipes ont déjà quitté le site de départ. Sous la pluie battante, des coureurs mettent pied à terre, d’autres font demi-tour. Certains montrent leur incompréhension et repartent, d’autres s’arrêtent vraiment. Dans l’attente, plusieurs sautillent sur place auprès de leur vélo, pour se réchauffer.

Le directeur du Tour d’Italie Mauro Vegni, qui a accepté de modifier le parcours, doit trouver à la hâte une solution de repli. Ce sera Abbiategrasso, au nord de Milan, où un nouveau départ a été donné à 14h30, avec un retard supérieur à une heure par rapport à l’horaire initial.

Vu de France, des commentaires acerbes

L’étape, qui devait être la plus longue du Giro bien qu’elle soit située à deux jours seulement de l’arrivée à Milan, a été ramenée ainsi à 124 kilomètres. Avec une promesse de Hansen, transformé en leader naturel du peloton: «Nous ferons tous de notre mieux pour faire un spectacle.»

L’association des coureurs (CPA), dont le délégué sur la course est l’Italien Cristian Salvato, a remercié le jury de la course et l’organisateur du Giro d’avoir accédé à sa demande: «La santé est la priorité, surtout dans cette période de Covid. Réduire l’étape ne diminuera pas le spectacle mais permettra aux défenses immunitaires des coureurs de ne pas courir de plus grands risques.»

Si cette 19e étape n’entrait pas dans le cadre du protocole dit des «conditions extrêmes», malgré la pluie froide tombant sur la Lombardie, la grogne des coureurs s’explique avant tout par l’accumulation de la fatigue. Surtout après trois journées à six heures de vélo, les deux dernières sur des parcours de montagne, et un temps de récupération excessivement réduit en raison de l’éloignement des hôtels et des transferts. A titre d’exemple, l’équipe Bora a quitté son hôtel, vendredi matin, sur le coup de... 7 heures.

Vu de France, les commentaires ont été acerbes. Marc Madiot, le patron de l’équipe Groupama-FDJ, s’est montré définitif sur la chaîne L’Equipe : «Quand on s’engage sur un tour de trois semaines, on sait qu’on va rencontrer la fatigue. Si on ne l’accepte pas, on change de métier, comme je dis parfois à mes coureurs, vous n’êtes pas obligés d’être coureur cycliste.»

«Je préconise la mise en place d’une instance indépendante qui valide les parcours, a ajouté Madiot. On savait très bien qu’il y aurait beaucoup de transferts, qu’il y aurait des conditions difficiles, on aurait pu anticiper avant». Pour Pascal Chanteur, président de l’association française des coureurs, «ce qui est malheureux aujourd’hui, c’est que les décisions qui ont été prises auraient dû être prises avant».

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Moi ce qui me fait marrer c'est que si ces coureurs  devaient faire des étapes comme précédemment, ils abandonneraient à la première. Les coureurs démarraient au lever du soleil ...

 

359
21
 
354
23
 
345
8
 
343
9
 
340
21
 
338
9
 
331
22
Montluçon Paris
 
331
22
Dijon Paris
 
329,5
21
Clermont-Ferrand Montargis
 
328
22
Montluçon Paris
 
322
24
Dijon Paris
 
320,5
21
Crans-Montana Villefranche-sur-Saône
  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Giro en cours...

Deux coureurs dans la même seconde !

Suspense jusqu’au Duomo : le Britannique Tao Geoghegan Hart, vainqueur de la 20e étape du Giro samedi à Sestrières, et l’Australien Jai Hindley, nouveau maillot rose, sont classés dans la même seconde à la veille de l’arrivée à Milan.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

 

Tao Geoghegan Hart est le vainqueur final du Tour d'Italie.

Le Britannique Geoghegan Hart s'offre le Tour d'Italie au terme d'un dernier chrono remporté par Ganna
© Belga

 

Le Britannique d'Ineos a dépossédé l'Australien Jai Hindley (Sunweb) du maillot rose à l'issue du contre-la-montre final, dimanche, entre Cernusco sul Naviglio et Milan (15,7 km), remporté par son équipier Filippo Ganna.

86 centièmes de seconde séparaient le maillot rose Jai Hindley, le maillot rose, et Tao Geoghegan Hart. Mais le suspense n'a pas duré longtemps dimanche, Geoghegan prenant d'emblée l'avantage sur son rival.

Geoghegan Hart rejoignait l'arrivée sur la Place du Dôme en 18:14, se montrant plus rapide d'Hindley pour 39 secondes. Le Néerlandais Wilco Kelderman (Sunweb) prend la troisième place du général à 1:29.

A 25 ans, Geoghegan Hart décroche la cinquième victoire de sa carrière après deux étapes du Tour des Alpes l'an passé et deux étapes du Tour d'Italie, à Piancavallo et à Sestriere samedi.

Geoghegan Hart succède au palmarès à l'Equatorien Richard Carapaz. Il est le deuxième Britannique à remporter le Giro après Chris Froome en 2018.

Le contre-la-montre final a été remporté sans surprise par le champion du monde italien Filippo Ganna. Le coureur italien, 24 ans, avait déjà gagné les deux autres chronos de ce Giro, celui d'ouverture à Palerme et celui de la 14e étape à Valdobbiadene. Ganna s'était également adjugé en solitaire la cinquième à Camigliatello Silano, la première victoire sur une course en ligne de sa carrière. Ses neuf autres succès ont été signés dans des épreuves chronométrées.

Ganna a signé un chrono de 17:16. Victor Campenaerts (NTT) a pris la deuxième place à 32 secondes de l'Italien, juste devant l'Australien Rohan Dennis, équipier de Ganna.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Vuelta : Izagirre s'impose, Roglic perd son maillot rouge

Au terme d'une 6e étape marquée par les très mauvaises conditions météorologiques, Ion Izagirre s'est imposé. Derrière, chez les favoris, le Slovène Primoz Roglic a cédé sa première place du classement général à Richard Carapaz.

 

title-1603643322.jpg Ion Izagirre. Photo Ander GILLENEA/AFP
 
 

Dans des conditions, peut-être pas dantesques, mais en tout cas loin d'être idéales pour les coureurs, Ion Izagirre (Astana) s'est imposé au sommet à Formigal, ce dimanche. Parti dans la bonne échappée plus tôt dans la journée, le coureur espagnol a faussé compagnie à ses compagnons de fuite dans les derniers kilomètres, pour finalement s'imposer en solitaire. Michael Woods et Rui Costa complètent le podium de cette 6e étape.

Martin glane des points dans la course au maillot à pois

Auparavant, un groupe de 23 coureurs s'était lancé à l'assaut de cette 6e étape dès les premiers kilomètres de course, avec notamment Guillaume Martin et Rémi Cavagna, avant d'éclater au fil de l'avancée de l'étape, et donc laisser le champ libre à Izagirre. Guillaume Martin, qui a repris de précieux points dans la course au maillot du meilleur grimpeur, a terminé à la 6e place.

Mais derrière l'échappée, cette étape pluvieuse a rebattu les cartes du côté des favoris. Primoz Roglic, jusqu'alors porteur du maillot rouge, a perdu sa tunique de leader dans la dernière ascension, au profit de Richard Carapaz, l'Equatorien d'INEOS. Hugh Carthy, auteur lui aussi d'une belle montée, grimpe à la deuxième place du général, devant Dan Martin puis, donc, Primoz Roglic.

Demain, les coureurs connaîtront leur première journée de repos de cette Vuelta, avant d'aborder une deuxième semaine de course encore plus montagneuse que la première. De bon augure pour la suite de la course, alors que les cinq premiers coureurs se tiennent en 1 minute 07.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Vuelta : Woods prend l'étape et Carapaz conserve son maillot rouge

Michael Woods a levé les bras sur la 7e étape du Tour d'Espagne, tandis que Guillaume Martin s'est emparé du maillot de meilleur grimpeur. Richard Carapaz, lui, conserve sa tunique de leader du classement général.

 

title-1603822888.jpg Le coureur Michael Woods s'est imposé ce mardi à Valdegovia. Photo Ander GILLENEA/AFP
 
 

Le Canadien Michael Woods s’est imposé lors de la 7e étape du Tour d’Espagne à Villanueva de Valdegovia dans le Pays basque où le leader du classement général Richard Carapaz n’a rien lâché sur ses adversaires.

A 34 ans, Michael Woods (Education First) signe son premier succès dans l’un des trois principaux tours. Membre de l’échappée massive du jour (36 coureurs), le puncheur canadien est passé à l’attaque avec quatre autres fuyards dans le puerto de Orduna, la dernière difficulté répertoriée de la journée (7,8 km à 7,7%). Avant de placer son offensive décisive juste avant la flamme rouge pour s’imposer devant les Espagnols Omar Fraile et Alejandro Valverde.

Guillaume Martin nouveau leader du classement de la montagne

Le Français Nans Peters termine lui 4e devant Guillaume Martin, échappé pour la troisième étape consécutive (2e samedi, 6e dimanche), qui, faute de succès, s’empare du maillot de meilleur grimpeur.

"C’était une journée spéciale, je me suis retrouvé avec ces quatre garçons et je ne me sentais pas forcément le plus fort mais je pensais pouvoir la différence. J’ai tenté une fois, deux fois... Il faut essayer pour s’imposer", analyse Michael Woods.

Primoz Roglic veut "s'amuser"

Deux jours après sa deuxième place à Formigal, le Canadien, qui rejoindra l’équipe Israël SN aux côtés de Chris Froome l’année prochaine, s’est cette fois imposé dans une étape sans changement aux avant-postes du classement général.

Le leader équatorien d'INEOS, Richard Carapaz, reste porteur du maillot rouge avec 30 secondes d’avance sur Primoz Roglic, quatrième au classement. "Tout se passe bien, on a défendu comme je le souhaitais", a apprécié Carapaz. "Même si ce n’était pas spectaculaire."

La 8e étape mercredi de 164 kilomètres dans la province de Burgos, avec son arrivée au sommet de l’alto de Moncalvillo (8,3 kilomètres) et ses pentes raides (9,2% de moyenne), promet davantage de spectacle. "On va essayer d’être plus actif dans les prochains jours, d’envoyer des coureurs à l’avant", a annoncé le Slovène qui souhaite "s’amuser" avec son équipe en Espagne.

Edited by Emothion
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Primoz Roglic s'impose au sommet de l'Alto de Moncalvillo, Richard Carapaz conserve son maillot rouge

Primoz Roglic remporte sa deuxième étape sur cette édition 2020 du Tour d'Espagne. (Luis Angel Gomez/PHOTOGOMEZ/PRESSE SPORTS/Presse Sports)
 
Primoz Roglic remporte sa deuxième étape sur cette édition 2020 du Tour d'Espagne. (Luis Angel Gomez/PHOTOGOMEZ/PRESSE SPORTS/Presse Sports)

Dans une fin d'étape très animée, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a été le plus fort des favoris. Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers), prend la deuxième place et garde son maillot rouge de leader pour 12 secondes.

 

La 8e étape promettait une arrivée inédite au sommet du pentu Alto de Moncalvillo (1 490 m), paysage parfait pour une nouvelle explication entre favoris. Dans un mano a mano entre les deux favoris de cette Vuelta, c'est Primoz Roglic qui était le meilleur ce mercredi. Le Slovène s'impose devant l'Équatorien et revient à 12 secondes de Richard Carapaz, qui conserve son maillot rouge tout de même.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.