Jump to content

Les rois de la petite reine


Recommended Posts

Egan Bernal (Ineos Grenadier, victime d'une défaillance dimanche dans le Grand Colombier) : « Dès la première ascension je n'étais pas bien. Toute la journée, je manquais de force, je n'étais pas dans ma forme normale. J'ai l'impression que j'ai perdu trois années de vie (sourire). J'étais à fond attendant un miracle qui n'est jamais arrivé. Les autres sont plus forts. Je ne pense vraiment pas que le podium soit une option. Je ne sais même pas où j'ai fini aujourd'hui. Tout ce que je veux, c'est aller au bus, me reposer et voir ce que l'équipe veut. Mais c'est le cyclisme, c'est comme ça. La vérité c'est que j'ai perdu ce Tour de France. Mes maux de dos ne sont pas une excuse, ce sont plus les jambes que le dos... »

Link to post
Share on other sites
  • Replies 363
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Adieu Poupou   

Bon courage, il restera personne à la fin vu les symptômes...     

L ensemble du peloton du Tour de France a été autorisé à repartir, mardi, pour la 16e étape, après des résultats négatifs aux tests de détection du Covid-19. Aucun des coureurs du Tour n’a été po

Posted Images

Tour de France: gare à la nouvelle vague de tests ce lundi

Tour de France

Eric De Falleur - La Dernière Heure 

Publié le - Mis à jour le

La dernière série de tests coronavirus est effectuée ce lundi en Isère. Y aura-t-il des coureurs écartés et des équipes exclues ?

Àmoins d’une semaine de l’arrivée, la caravane du Tour de France, au sens large du terme, s’offre ce lundi sa deuxième journée de repos en Isère. Après tous les efforts consentis depuis le Grand Départ de Nice et en attendant ceux à venir lors des six dernières étapes, ces moments de farniente seront les bienvenus alors que la canicule est attendue dans le département autour de Grenoble, avec un maximum de 32 °C.

Une sortie de décrassage, une éventuelle reconnaissance de l’une ou l’autre montée empruntée durant la troisième semaine, quelques points presse et beaucoup de temps de récupération sont au programme des 156 rescapés. Lesquels devront aussi satisfaire à un nouveau test PCR de détection du Covid-19, selon le protocole sanitaire validé par les autorités françaises. Pour cette nouvelle (et dernière) vague, comme cela a été dit il y a une semaine, les compteurs sont remis à zéro. Les quatre équipes touchées en Charente-Maritime par un test positif (AG2R La Mondiale, Cofidis, Ineos, Mitchelton-Scott) n’ont donc pas plus à craindre que les dix-huit autres formations.

Pour qu’une équipe soit exclue du Tour, il faudrait donc deux nouveaux cas positifs lors d’une opération étalée sur dimanche et lundi, pour des raisons techniques. Pas moins de 841 tests avaient été effectués il y a une semaine à La Rochelle dont près de 700 pour la "bulle course", dont 650 pour les 22 équipes.

Ce ne sont pas les seules mesures prises sur la Grande Boucle à propos de l’épidémie de coronavirus. L’accès du public aux zones de départ et d’arrivée a été restreint depuis quelques jours dans des départements classés en zone rouge. Des fan zones ont été annulées afin d’éviter les rassemblements. De même, l’accès du public sur la plupart des grandes ascensions sera limité, voire interdit, comme c’était le cas ce dimanche dans les trois grandes difficultés dans l’Ain. "Les décisions préfectorales sont prises département par département", a expliqué le directeur du Tour, Christian Prudhomme, positif (et asymptomatique) la semaine dernière, dont on attend le retour mardi, sous réserve d’un résultat négatif au nouveau test qu’il passera ce lundi.

Enfin, aucune décision n’a encore été prise pour un final à huis clos sur les Champs-Élysées. "On vit au jour le jour", dit Thierry Gouvenou, le directeur de course et adjoint de Prudhomme. "Espérons que nous arriverons à Paris. Nous devons nous adapter selon les régions et les décisions des autorités."

Link to post
Share on other sites
Les performances du maillot jaune suscitent l'interrogation des médias, mais lui se défend de tout dopage...

 

title-1600029640.jpg Primoz Roglic entouré de ses coéquipiers de la Jumbo-Visma. Photo Marco BERTORELLO/AFP
 
 

«Je n’ai rien à cacher», a affirmé le maillot jaune du Tour de France, le Slovène Primoz Roglic, en réponse à une question sur le dopage, dimanche, après la 15e étape arrivée au Grand Colombier.

Roglic, porteur du maillot jaune depuis le dimanche précédent, a eu pour la première fois à s’exprimer sur le sujet du dopage, un thème récurrent dans le cyclisme, d’autant que cette édition est marquée par un niveau très élevé des performances.

"On passe beaucoup de contrôles"

«Oui, on passe beaucoup de contrôles», a répondu le Slovène. «A 6 heures, j’ai eu un contrôle complet. J’en ai eu un autre après l’arrivée de l’étape. Vu de mon côté, ça se passe très bien».

«Vous pouvez me faire confiance», a ajouté Roglic à la question portant sur la confiance que pouvaient lui apporter les supporters.

Les noms de Roglic et de son jeune compatriote Tadej Pogacar (21 ans), vainqueur de la 15e étape et deuxième au classement général, n’ont jamais été cités dans des affaires. Mais le cyclisme slovène a été éclaboussé récemment, principalement par l’affaire Aderlass ("saignée"), qui a entraîné des sanctions pour plusieurs coureurs de ce pays à la pleine réussite sportive.

Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Emothion a dit :

Les noms de Roglic et de son jeune compatriote Tadej Pogacar (21 ans), vainqueur de la 15e étape et deuxième au classement général, n’ont jamais été cités dans des affaires

Qu'on leur foute donc la paix s'il n'y a rien à dire.

Les médias français  sont toujours là à jeter la suspicion et après ils s'étonnent que le public critique le cyclisme et les coureurs .

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Skorpio a dit :

Qu'on leur foute donc la paix s'il n'y a rien à dire.

Les médias français  sont toujours là à jeter la suspicion et après ils s'étonnent que le public critique le cyclisme et les coureurs .

C'est pas si simple. Janvier dernier,  agence anti dopage néerlandaise...

https://www.cyclingnews.com/news/ketones-dutch-anti-doping-authority-uncomfortable-with-jumbo-vismas-use/

Les équipes qui utilisent aussi ce produits nommées dans l'article ont tous un passif douteux de dopage ou des affaires en cours comme pour ineos

 

On doit faire confiance à Roglic ? parfait, on rappellera qu'Armstrong a menti pendant 10 ans... Il passe des contrôles ? super, Armstrong a été protégé par l'UCI et on sait que dans d’autres sports, les sportifs sont alertés avant les tests.


Il y a eu aucun problème avec les coureurs de la jumbo  ? c'est oublier que dans leurs équipes précédentes
- George Bennett interdit de départ du giro à cause de la cortisol (officiellement à cause d'une maladie mais en fouillant un peu, ça peut  être causé par l'usage de corticoïdes

- Dumoulin se sentant trahi par Preidler et le fait qu'il soit surpris qu'il y ai encore du dopage sanguin. Le problème après ça, c'est qu'on sait que la police autrichienne, via l'affaire aderlass (affaire allemand et autrichienne) a enquêté sur un nom connu (donc probablement une équipe world tour) après la découverte du cas de Preidler passé chez le Groupama et chez Sunweb. Le truc, c'est que la police a précisé que l'enquête était sur les années 2016/2017 donc quand Preidler était à la sunweb. 

- Martin passé par la Omega Pharma–Quick-Step où travaillait Ibarguren Taus, ex médecin de la lampre accusé dans l'affaire Mantoue https://www.eurosport.fr/cyclisme/dopage-affaire-mantoue-un-des-medecins-d-opqs-dans-la-tourmente_sto4116147/story.shtml (à noter que ce médecin travaille toujours dans la DQS actuelle, j'avais déjà fait un psot sur lui et l'autre drôle d'oiseau bossant à la DQS)

 

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites

Quand je dis qu'on leur foute la paix , ça veut dire qu'on enquête avant de les jeter en pâture . Ce n'est pas parce qu'Armstrong a menti pendant dix ans que  tous ceux qu'on accuse sont des menteurs.

Comment fait on pour prouver son innocence quand on ne fait rien de mal ? A part les tests, je ne vois pas.

 

Et qu'on arrête de recruter des dopés dans les médias quand ils ont été reconnus coupables :3:

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Tour de France: Christian Prudhomme, testé négatif au coronavirus, fera son retour mardi

Photonews

 

Photonews
 

Christian Prudhomme, le patron du Tour de France, fera son retour sur le parcours mardi. Selon l’organisation, il a passé un test négatif au coronavirus et peut donc reprendre ses fonctions.

 

Prudhomme avait été testé positif au coronavirus la semaine dernière lors du premier jour de repos. Il était alors entré chez lui à Paris pour rester une semaine en quarantaine. Il devait revenir sur le Tour de France mardi lors de la 16e étape à condition de passer un test négatif au coronavirus. Il avait été remplacé par François Lemarchand lors de la deuxième semaine.

 

La semaine dernière, tous les coureurs ont été testés négatifs mais quatre membres du staff des équipes Cofidis, AG2R La Mondiale, Ineos Grenadiers et Mitchelton-Scott avaient été testés positifs et ont dû quitter leur équipe.

 

Tous les coureurs et membres du staff des 22 équipes ont passé un nouveau test lundi lors du second jour de repos. Si une équipe compte deux cas positifs, elle est exclue du Tour de France. Le maillot jaune Primoz Roglic a confirmé lundi que tous les coureurs de son équipe Jumbo-Visma avaient été testés négatifs.

 

L’organisation du Tour de France dévoilera mardi matin les résultats des tests réalisés sur les coureurs et les membres des staffs.

Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Emothion a dit :

Une semaine et plus de virus :a0141:

ça dépend du jour de sa contamination et vu qu'il était asymptomatique si j'ai bien compris...

https://sante.journaldesfemmes.fr/maladies/2619933-maladie-covid-19-que-veut-dire-prevention-mutation-incubation-origine-personne-a-risque-transmission-virus-sars-cov-2/

Combien de temps dure la maladie ?
Selon le Dr Gérald Kierzek, "au bout d'une quinzaine de jours quand on a des symptômes bénins. La guérison est spontanée sauf quand il y a une forme grave et qu'on se retrouve en réanimation où on a besoin d'oxygène, où on a une pneumonie et là on a besoin d'avoir des médicaments. Les malades de réanimation restent longtemps hospitalisés, c'est plus de 20 jours". 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Niveau tests

- les coureurs de la jumbo tous négatifs selon Roglic, oui mais son équipe n'avait pas tous les résultats du staff et  normalement, c'était interdit d'en parler avant ce matin 

- arkea a passé les tests dimanche matin donc ils doivent avoir eu les résultats. Silence radio de leur coté. Ils se sont entraînés normalement 

Edited by Sissi
Link to post
Share on other sites

Franchement , quand tous les coureurs sont négatifs, ils pourraient virer ceux du staff qui sont positifs s'il y en a .

Mais bon, la règle était là dès le départ et la même pour tous.

 On ne saura jamais si des membres du staff n'ont pas été virés en catimini :laugh: Si j'étais le boss d'une équipe, je ferais faire des tests tous les jours pour éjecter les éventuels contaminés avant le test officiel :1:

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Skorpio a dit :

Franchement , quand tous les coureurs sont négatifs, ils pourraient virer ceux du staff qui sont positifs s'il y en a .

Mais bon, la règle était là dès le départ et la même pour tous.

 On ne saura jamais si des membres du staff n'ont pas été virés en catimini :laugh: Si j'étais le boss d'une équipe, je ferais faire des tests tous les jours pour éjecter les éventuels contaminés avant le test officiel :1:

je pense que les grosses équipe le font, il se pourrait aussi que certains abandon de coureur pourrait être volontaire car ils auraient été testé positif en interne. C'est une hypothèse signalée durant les commentaires de la rtbf

Link to post
Share on other sites

Manu a raison . Que ne dirait-on pas s'il était lui aussi en quarantaine à cause de Prudhomme, en suivant des coureurs qui jettent leur bidon n'importe où  :laugh:

 

Covid-19: le président Macron ne sera pas avec Christian Prudhomme

 

 

Le président de la République Emmanuel Macron sera dans la voiture de François Lemarchand et non dans celle du directeur du Tour de France Christian Prudhomme, lors de sa visite mercredi sur la 17e étape, a-t-on appris mardi auprès de l'organisation de la course. «Ce dispositif a été adopté afin d'éviter toute interprétation», quelques jours après l'isolement que s'est imposé le Premier ministre Jean Castex venu sur le Tour dans les Pyrénées, a déclaré à l'AFP Christian Prudhomme,

 

Le directeur du Tour est revenu mardi à son poste après avoir été à l'isolement pendant une semaine à cause d'un test positif au Covid-19. Il a subi lundi un autre test dont le résultat a été négatif. La semaine passée, Jean Castex, en visite sur le Tour dans les Pyrénées, avait partagé la voiture de Christian Prudhomme. Il s'était ensuite mis également à l'isolement. Les deux tests de détection pratiqués le concernant ont été négatifs.

 

Mercredi, le directeur du Tour sera présent à l'arrivée d'Emmanuel Macron sur le Tour, avant la longue montée finale vers le col de la Loze, terme de cette étape au-dessus de la station de Méribel (Savoie). Le président de la République montera alors dans la voiture placée en ouverture de la course, qui sera occupée cette fois par François Lemarchand, lequel a remplacé Christian Prudhomme la semaine passée.

 

La 17e étape du Tour est l'étape-reine de cette édition avec deux cols hors catégorie au programme, la Madeleine et le col de la Loze, une montée inédite pour atteindre le point le plus haut de cette édition (2304 m d'altitude) qui offre aussi un panorama jusqu'au Mont Blanc. Ce sera la troisième visite d'Emmanuel Macron sur le Tour de France depuis sa prise de fonctions à l'Elysée en 2017. «Par sa présence sur les routes du Tour de France, le Président de la République entend saluer le professionnalisme des organisateurs et de l'ensemble des services publics mobilisés, a déclaré l'Elysée. En s'appuyant sur un protocole sanitaire strict, ils illustrent la capacité des Français à vivre avec le virus, et ont ainsi pu maintenir cet événement majeur de notre patrimoine sportif et culturel».

Link to post
Share on other sites

Ca va être chaud aujourd'hui mais si les Jumbo et Roglic sont dans leur  forme habituelle, Pogacar n'a pas beaucoup e chance d'être en jaune

 

 

Tour de France : Pogacar prêt pour la bataille du Maillot jaune

Le jeune Slovène espère croiser le fer avec Primoz Roglic, son compatriote Maillot jaune, ce mercredi dans les Alpes lors du temps fort du Tour, au col de la Loze au-dessus de Méribel.

La Gazzetta dello Sport lui a déjà trouvé un surnom : « le petit prince ». Tadej Pogacar, bouille juvénile, se détache comme le dernier coureur qui trouble les nuits de l’omnipotente équipe Jumbo Visma et de son leader Primoz Roglic. Jusqu’où peut-il étirer sa menace ? Un homme seul peut-il se révéler plus fort qu’une meute ? Le plus jeune double vainqueur d’étape sur le Tour, avant ses 22 ans, depuis 1934 et René Vietto parviendra-t-il à devenir le premier néophyte vainqueur de la Grande Boucle depuis Laurent Fignon en 1983 ? Les dernières questions sur l’identité du vainqueur du Tour de France reposent sur les épaules d’un grimpeur slovène (1,76 m ; 66 kg) aux jambes de feu, dauphin (à 40 secondes) du Maillot jaune, son compatriote Primoz Roglic. « C’est une pépite, comme Bernal qui, l’an dernier, gagnait le Tour à 22 ans. Il fait partie de la jeune génération comme Evenepoel qui n’est pas sur le Tour ou Hirschi », résume Christian Prudhomme, le directeur du Tour.

 

L’étape conduisant ce mercredi au sommet du col de la Loze (2 304 m ; 21,5 km à 7,8 %), pose une ascension inédite au-dessus de Méribel. Une langue de bitume étroite, imprévisible, capricieuse, accrochée aux nuages. Un tremplin idéal et redoutable : « Dans un bon jour, je pourrais y prendre quelques secondes, dans un mauvais jour, il est possible d’y perdre une demi-heure… », assure le leader de l’équipe UAE Team Emirates. « Les 7 km au-dessus de Méribel sont absolument phénoménaux, dans un décor et un cadre extraordinaires. C’est une route sauvage, pentue, étroite. C’est une vraie variante d’un col classique du Tour de France. Notre volonté depuis des années, c’est d’aller découvrir de nouvelles choses mais aussi, pourquoi pas, de revisiter certains grands classiques. Une route qui, je l’espère, inspirera les coureurs », plante Christian Prudhomme. Une étape que suivra Emmanuel Macron.

« Si une chance se présente d’avoir le Maillot jaune, j’essaierai»

Tadej Pogacar

Avant le rendez-vous, Tadej Pogacar (21 ans), intenable, vainqueur à Laruns (9e étape) et au Grand Colombier (15e étape), se déclare décidé à ne pas se contenter de ce que le présent lui offre et s’estime prêt à assumer les responsabilités de la course (avec une équipe ayant perdu en route les Italiens Fabio Aru et Davide Formolo et n’offrant plus les garanties de pouvoir l’accompagner longtemps dès que la route s’élève). Il assure avec aplomb : « Si une chance se présente d’avoir le Maillot jaune, j’essaierai. Ce serait le scénario parfait. On a une équipe pour le défendre, je crois en elle. La dernière semaine va être difficile mais je pense que nous sommes prêts. »

 

Il a pour lui l’insouciance, l’insolence de la jeunesse. Rien ne lui semble infranchissable. Ni l’événement, ni l’enchaînement des difficultés, ni la personnalité de son rival désireux de faire respecter le droit d’aînesse. Pogacar-Roglic, des racines communes mais deux générations slovènes et des stratégies de course différentes. Lorsque le Maillot jaune aime profiter en force des derniers hectomètres, catapulté par le travail de démolition de sa formation Jumbo-Visma, le jeune grimpeur aime donner plus d’ampleur à ses escapades, laisser libre cours à son instinct. Sur leur relation, Tadej Pogacar confie : « Primoz est un ami. Nous avons une bonne relation, même si on ne cherche qu’à gagner quand on est sur le vélo. On s’entraîne ensemble quand on peut. Faire une sortie avec lui, ça veut dire un entraînement un peu dur ! Primoz est un gars très sympa, on peut parler de tout avec lui. C’est un grand coureur mais si je peux gagner, je saisirai l’occasion. La bataille pour le Maillot jaune n’est pas finie. Jumbo Visma est la meilleure équipe depuis le début de l’année et notamment sur ce Tour mais si nous parvenons à prendre un peu de temps, ce sera parfait. » Tadej Pogacar, vainqueur du Tour de l’Avenir (le Tour de France espoirs) en 2018 (comme avant lui Felice Gimondi, Joop Zoetemelk, Greg LeMond, Laurent Fignon, Nairo Quintana et Egan Bernal), un phénomène bien décidé à continuer à monter les marches quatre à quatre…

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Sans surprise

 

 

Tour de France : Bernal, vainqueur en 2019, abandonne

 
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Fameux final aujourd'hui. Les plus forts montent des cols à 25% comme les mouches montent aux murs.:Invision-Board-France-361:

Le maillot à pois a changé d'épaules aussi

 

17e étape: superbe victoire de Miguel Angel Lopez, Roglic plus costaud que Pogacar

Tour de France

Rédaction en ligne

Publié le - Mis à jour le

Les favoris se sont expliqués dans le col de la Loze. Le Colombien Lopez s'est montré le plus fort et Roglic a creusé légèrement l'écart avec Pogacar.

17e étape: superbe victoire de Miguel Angel Lopez, Roglic plus costaud que Pogacar

 

© BELGA
 

Miguel Angel Lopez (Astana) a remporté la 17e étape du Tour de France, mercredi entre Grenoble et le Col de la Loze (170 km). Le Colombien s'est imposé devant les Slovènes Primoz Roglic (Jumbo-Visma), qui a conforté son maillot jaune, et Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), deuxième du général.

C'est sans le tenant du titre Egan Bernal, qui a abandonné à cause de douleurs au dos, que les 153 coureurs encore en lice ont pris le départ à Grenoble. Le début d'étape était animé. Après plusieurs tentatives de Thomas De Gendt, une échappée de cinq coureurs partait en tête avec Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), Richard Carapaz (Ineos Grenadiers), Dan Martin (Israel Start-Up Nation), Lennard Kämna (Bora-hansgrohe) et Gorka Izaguirre (Astana).

À 80 kilomètres de l'arrivée, l'échappée entame l'ascension du Col de la Madeleine avec six minutes d'avance sur le peloton. Sous l'impulsion de la formation Bahrain-McLaren, le peloton durcissait la course dans la première ascension de la journée et revenait à 1:25 du groupe de tête qui perdait d'abord Dan Martin dans la descente puis Lennard Kämna cinq kilomètres plus tard, vainqueur la veille.

Dans l'ascension du Col de la Loze, point culminant de cette 107e édition du Tour, Alaphilippe a dû laisser partir ses deux compagnons à 12,5 km de la ligne. Quatre kilomètres plus tard, Carapaz, vainqueur du dernier Giro, tentait seul de résister au retour du peloton emmené par l'équipe Bahrain-McLaren.

L'Équatorien a finalement été repris à 3 km de l'arrivée, laissant place à l'explication entre les favoris à la victoire finale. L'Américain Sepp Kuss, équipier de luxe du maillot jaune Roglic, a planté la première banderille, accompagné du Colombien Miguel Angel Lopez. "Superman" a ensuite lâché Kuss, signant un succès retentissant pour sa première participation à la Grande Boucle.

Le Colombien de 26 ans a devancé de 15 secondes Roglic, qui a profité des pentes du Col de la Loze pour prendre 0:15 à son rival au général Pogacar. Roglic compte désormais 0:57 d'avance au général sur Pogacar et 1:26 sur Miguel Angel Lopez.

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Tour du Luxembourg : Arnaud Démare remporte une étape marquée par la contestation du peloton

Arnaud Démare a confirmé sa bonne forme du moment en remportant la 2e étape du Tour du Luxembourg, au terme d'une journée marquée par un mouvement d'humeur de la part des coureurs engagés.

 

title-1600277600.jpg Arnaud Démare, un si ce n'est le meilleur sprinteur en 2020, a à nouveau levé les bras ce mercredi, au Luxembourg. Photo David STOCKMAN/AFP
 
 

La deuxième étape du Tour cycliste du Luxembourg a été interrompue mercredi au bout de 18 km après un mouvement d’humeur de coureurs qui ont mis pied à terre pour dénoncer les conditions de sécurité. Les coureurs se sont plaints de devoir emprunter des routes qui ne sont coupées à la circulation automobile que très brièvement lors du passage du peloton. Plusieurs d’entre eux ont mis en cause la présence de véhicules "à contre sens" sur le parcours.

"La sécurité n’était pas présente mardi, elle ne l’était pas ce mercredi. L’ensemble des coureurs a trouvé logique d’adresser un petit coup de gueule", a expliqué sur la radio RTL le vainqueur de l’étape, le champion de France Arnaud Démare (Groupama-FDJ). Après le mouvement d’humeur, les organisateurs ont annoncé à la mi-journée que le peloton se déplacerait en «cortège neutralisé» jusqu’au circuit de Syren, au sud-est de la capitale, où "un nouveau départ sera donné".

100 kilomètres de course neutralisés par les coureurs

La course a finalement repris et l’arrivée de l’étape a eu lieu comme prévu à Hesperange en début d’après-midi. "On doit parler ce soir pour trouver des solutions pour les prochains jours", a dit l’Allemand John Degenkolb (Lotto Soudal). "La course s’est arrêtée. Les coureurs ont décidé de neutraliser les 100 prochains kms en raison d’un manque de sécurité sur la route", a écrit de son côté l’équipe Vini Zabu/KTM sur Twitter dans la matinée.

L’Italien Jacopo Guarnieri (Groupama-FDJ) avait dénoncé mardi, jour de la première étape, la présence d’un bus stationné sur le parcours à 4,5 kilomètres de l’arrivée, alors que les coureurs avançaient "à 70km/h". La deuxième étape du Skoda Tour devait relier Remich à Hesperange, sur 164 km. Selon Pierre Barthelmé, un responsable de l’organisation, seule une voiture aurait emprunté le parcours de la course mercredi matin en ne respectant pas l’interdiction signifiée par la police. L’organisation de la course est présidée par l’ancienne star du cyclisme luxembourgeois Andy Schleck.

Edited by Emothion
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   1 member




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.